• Gakuen Alice RPG •


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Why wouldn't you follow the white rabbit? Yutsuki Hiu~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Yutsuki Hiu
Esclave Personnel de Kao;
Geekie irrécupérable.
Esclave Personnel de Kao; Geekie irrécupérable.
avatar

Féminin Nombre de messages : 555
Age : 22

Feuille de personnage
Alice:
Commentaire:

MessageSujet: Why wouldn't you follow the white rabbit? Yutsuki Hiu~ Dim 28 Mar - 19:53

Bon je fais des tests, tout peut changer à tout moment, fiche instable quoi xD


Yutsuki Hiu


Identité
Nom : Hiu
Prénom : Yutsuki
Âge et date de naissance : Fourteen summers ~ 23 juillet 2008
Niveau : Collège - Classe E
Alice :
Have you ever seen the King of Rabbits ?
L'alice de Yutsuki se compose d'un total de quatre stades qu'il acquiert au fur et à mesure que les années passent, pour le moment il ne parvient à utiliser que les deux premiers et encore le second palier peut se montrer très "instable" en raison du caractère de Yutsuki...

Le premier level n'est pas des plus utiles mais... qui n'a jamais eu envie d'avoir des amis autres qu’humains? Tout le monde au moins une fois dans sa vie. Vous verrez donc souvent Yutsuki discuter avec ses mignons et petits amis, des animaux à la douce fourrure et aux longues oreilles. Ce ne sera pas une illusion mais une véritable conversation entre des amis qui arrivent à se comprendre comme s'il parlait le même langage. Vous avez devinez ce que ce level permet à Yutsuki de faire, non ? Eh bien, à ce niveau d'alice il peut tout simplement communiquer avec les lapins mais pas s'en faire obéir. Pratique pour droper des informations, mais... ça ne sert à rien d'autre, bête, non ?

Au second niveau, son alice lui permet de prendre une apparence mi-humaine mi-animale. Il ne s'agit pas d'un lycaon ou d'un vampire mais bien d'un mélange entre humain et... lapin. Cependant ce n'est qu'une transformation partielle : n'apparaissent sur lui qu'une paire d'oreilles et une petite queue touffue. Chose étrange : ses oreilles et sa queue sont d'un blanc pur lorsqu'il se transforme le jour et d'un noir sombre la nuit. Cette forme lui permet de courir plus vite qu'un humain normalement constitué, d'avoir une ouïe plus développée et de ressentir les présences assez proches grâce à un instinct animal mais il n'y a pas d'autres différences. Ceci est donc presque totalement inutile... mais extrêmement mignon et attirant aux yeux des filles. Cependant ce n’est point au goût de Yutsuki qui trouve cette forme très gênante et la déteste. Il faut bien le comprendre, le pauvre, cette apparence lui enlève encore un peu plus de sa "virilité" déjà quasi inexistante. Il est aussi important de préciser qu’il ne contrôle plus son pouvoir lorsqu’il est extrêmement gêné, effrayé à en libérer ses larmes ou encore tout bonnement… soûl. Dans ces trois états, la transformation aura lieu sans y avoir été invité… De plus cette forme lui apporte un point faible en plus qui sera détaillé dans la partie physique.

Le premier niveau de pouvoir est entièrement acquis et il l’utilise sans s’en rendre compte comme s’il s’agit non pas d’un don à activer mais plus d’une faculté qui lui est propre. Comme précédemment émis, la maîtrise du second est bien plus aléatoire mais, même s’il peut se transformer sans l’avoir au préalablement désiré, il n’a aucun mal à l’activer bien qu’il ait plus de difficultés à reprendre sa forme initiale, cela lui est tout bonnement impossible lors de ses métamorphoses involontaires. Au bout d’un certain temps d’utilisation, entre trois et quatre heures une grande fatigue s’emparera de Yutsuki qui se retransformera inévitablement ; il sera alors épuisé ou, si la durée de transformation dépasse les quatre heures, s’évanouira tout simplement.

Les deux stades qui vont suivre font bel et bien partie de son alice cependant il ne les utilise jamais. Pourquoi ? Tout bonnement car il ignore tout d’elles jusqu’à leur existence même. Elles se manifesteront sans doute lorsque leur heure viendra… enfin peut-être.

Au troisième level son don lui permet une transformation totale en lapin pendant un certain laps de temps (suivant le contrôle du pouvoir, l'entraînement qu’il pratique etc.). Tout comme pour la transformation partielle dont résultait l'utilisation de son alice au niveau deux, la couleur du pelage change en fonction du moment où l'alice est utilisée : la journée, le poil du lapin est blanc comme neige alors que la nuit il est d'un noir à se fondre dans les ténèbres les plus profondes. Lorsqu'il prend cette forme, Yutsuki ressemble trait pour trait à un lapin et il est impossible de le différencier des autres bêtes aux longues oreilles. Il est important de préciser que lors de la transformation, ses habits disparaissent et lorsqu'il se retransforme, ils réapparaissent sur lui comme si rien ne s'était passé ; personne n'a jamais su où passaient ses vêtements durant la transformation mais... qu'importe, n'est-ce pas ?

Le level quatre lui permet de se faire aveuglement obéir par ses petits amis à la douce fourrure. Ses ordres seront irrévocables et les lapins devront se plier tant bien que mal à la volonté de leur maître tant que cela reste dans la mesure du possible. Que se soit d'aller à l'assaut ou bien de suivre quelqu'un, de récupérer une lettre où n'importe quoi d'autres, ses amis seront recalés au rang d'esclaves si Yutsuki en décide ainsi. Le seul problème réside sans doute dans le fait que ses petits serviteurs poilus ne sont rien que des lapins et ne disposent pour mener à bien le désir de leur maitre que de capacités réduites

Voici les quatre facettes qui composent son alice plutôt… non, totalement inutile si l’on s’appelle Yutsuki Hiu et que l’on aurait préféré être comme les neuf dixièmes de la population : dénué de tout pouvoir étrange et extravagant.

La question demeure : que pense donc notre petit lapin de cet alice ? Eh bien, c’est étonnamment simple : il n’en veut pas. La première facette de son don ne le dérange pas tellement et il apprécie particulièrement le fait d’avoir toujours une oreille libre à qui geindre et conter ses mille et uns malheurs et péripéties. Cependant il a on ne peut plus honte du second palier de son don et essaiera, dès que l’on parlera d’alice dans la conversation de détourner le sujet vers autre chose. Il évite donc le plus possible de s’en servir et lorsqu’il se transforme une rougeur écarlate s’emparera de ses joues… tellement mignon, ne trouvez-vous pas ?

Forme d'Alice : Diffus
Type d'Alice : Somatic Type

Caractère
Qualités et défauts :

On dit que la lune est calme et paisible, une excellente lune se doit donc de l’être, n’est-ce pas ? Eh bien s’il en va ainsi, Yutsuki porte très mal son prénom car, bien qu’il aimerait l’être comme certains personnages de manga ou d’anime, il ne l’est pas du tout. Ne vous méprenez pas, il ne s’agit pas d’un surexcité ou bien d’une de ces tornades ambulantes mais plus quelqu’un qui, au moindre petit problème, perd tous ses moyens, panique et se retrouve incapable de réagir. Il n’y aurait certainement aucun problème si cette panique qui le prend subitement était contrôlable… le truc c’est que justement elle ne l’est pas, et que c’est dans ces moment qu’il agit de façon totalement déplacé et en contradiction avec son âge (il a tout de même quinze ans !). Justement, étudions plus minutieusement ses réactions, elles varient bien évidemment en fonction de la situation mais le dénouement est presque commun à toutes.

Confrontation n°1 : Yutsuki dans une situation gênante (Première Partie)
La première des situations gênante n’est pas la plus courante mais peu importe, voici la réaction qu’aura (certainement) Yutsuki si, à la suite d’une malencontreuse chute, il se retrouve sur une fille (ou un garçon) ou si, à l’inverse la fille lui tombe dessus et, pire encore, si on le surprend dans cette position. Il aura une vilaine tendance à virer très vite au rouge pivoine dès qu’il aura remarqué dans quelle situation il s’est fourré.
Son premier véritable mouvement sera néanmoins de se dégager rapidement et de se remettre sur pieds, bien sûr dans la précipitation il pourrait y avoir un dérapage suivi d’une rechute de sa part, ce qui est, pour ainsi dire, on ne peut plus pitoyable.
Ensuite, les yeux entièrement clos et tout en ayant conservé la couleur écrevisse qui s’était emparé de son visage, il bafouillera, à un rythme incompréhensible, plus rapide que la lumière (ou qu’un Italien devant un Anglais), des explications rendues tout aussi incompréhensibles. Au grand malheur de ses interlocuteurs, il pourra expliquer ainsi toute l’action pendant plusieurs minutes, en répétant parfois quatre à cinq fois le même mot voire la même phrase d’affilé, mieux vaut alors avoir un livre, un magazine, à lire car on se lasse très vite de cette amusante comédie qui n’en est pas réellement une en fin de compte, à moins que vous ne soyez affreusement méchant et savourer le spectacle pour vous moquer encore un peu plus chaque seconde de ce pauvre gamin.
Cet épisode comique (enfin) fini, s’en suivra une dérangeante manie de se courber à maintes reprises tout en s’excusant une bonne cinquantaine de fois si ce n’est pas une centaine, car les mots jaillissent de sa bouche tel un torrent tumultueux que l’on ne peut arrêter une fois qu’il a entamé son déversement, ce qui rend quasi impossible le comptage. Ceux qui assistent à cette petite scène restent pour la plupart bouche bée, emplis d’incompréhension, en sera-t-il de même pour vous ? Enfin, au bout de la troisième fois, on doit bien commencer à y être habitué, ce qui était le cas pour la majorité des anciens camarades de classe du blondinet lorsqu’il n’était pas encore entré à l’Académie Alice. La réaction la plus courante dans ce cas, alors, est de, soit bâiller d’ennui, soit s’occuper pendant que la "crise" passe (en regardant les oiseaux par la fenêtre ou bien en discutant avec les passants ou encore en prenant un bon bouquin etc.), les teigneux, grincheux et impatients auront tendance, eux, à se gratter l’oreille et de râler avec des répliques telles que : "rah, encore avec ça ? Ça fait déjà la xxx fois que j’entends la même chose… ce gars est vraiment sans espoir..." enfin voici approximativement le genre.
Arrivé à ce point, on pourrait penser que Yutsuki se serait enfin, et pour le plus grand bonheur de ses interlocuteurs, calmé, eh bien pas exactement justement. Se présentent alors plusieurs possibilités, si la situation lui semble désespérée et totalement catastrophique (il est tout de même important de préciser que ce qui semble catastrophique et irrémédiable à ses yeux, ne l’est le plus souvent pas pour les autres), il pourra bel et bien se mettre à pleurer à chaudes larmes en restant sur place il se pourrait même qu’il tombe à genoux ; si dans son esprit, l’incident qui vient de se produire n’est pas apparenté à "désastre" ou "apocalypse" ou autre, il filera à l’anglaise (ou comme le diraient nos amis anglais "to take a French leave" signifiant littéralement "prendre congé à la française") sans plus attendre, il est cependant possible que dans cette course effrénée, il se retrouve une nouvelle fois par terre devant le regard incompréhensif de tous. Un mélange des deux actions est aussi possible, il peut se mettre à détaler comme un lapin tout en pleurant ou bien pleurer puis détaler ou encore détaler puis pleurer seul, accroupi dans son coin après, quel bouquet garni de combinaisons avons-nous là.

Confrontation n°2 : Yutsuki dans une situation gênante (Seconde Partie)
La situation, ci expliquée, se présente si, tout simplement, quelqu’un n’appartenant pas à sa famille lui susurre quelques mots doux à l’oreille, lui dit qu’il ou elle l’aime, le prend par la main, l’enlace, l’embrasse, sur les lèvres tout aussi bien que sur la joue, le caresse, le touche à certains endroits, le déshabille, le biiiiiip [nous prierons nos lecteurs de bien vouloir nous excuser, nous avons été contraints de censurer ce passage car il contenait des termes, sous-entendus et autres propos pervers pouvant heurter la sensibilité des plus jeunes]. La réaction de Yutsuki face à une telle situation sera très simple et, pour une fois, compréhensible, comme le gamin innocent et candide qu’il est, d’un point de vue psychologique tout du moins, ses joues prendront immédiatement, et irrémédiablement, une teinte cramoisie, comme les tomates d’Espagne.
S’il s’agit d’une simple déclaration, après un léger moment d’incompréhension (montrée par un "eh ? " plus ou moins audible), il est quasi certain qu’il piquera un sprint… dans la direction opposée à la personne entiché de lui. Sa course effrénée s’achèvera lorsqu’il sera sûr de ne pas être rattrapé ni être vu par quelqu’un, essayant, en vain, de calmer son cœur battant la chamade et de faire disparaître la rougeur ayant gagné sa frimousse.
Cependant s’il s’agit d’un geste physique de la part de l’autre individu, au plus grand étonnement de tous, il n’essaiera pas de s’échapper ou de s’enfuir. Mais détrompez-vous, il ne prend pas plaisir à se faire tripoter, embrasser ou quoique soit d’autre, il ne réagit pas pour la simple et unique raison qu’il en est incapable : repousser quelqu’un lui est tout bonnement impossible. La cause ? Personne, ni même lui, ne le sait, une chose est sûre, il rêverait avoir la force de le faire, mais même s’il ordonne à tout son corps celui-ci ne lui obéit pas. Peut-être est-il tétanisé par la peur ou autre chose… Il est néanmoins courant de voir des larmes luire dans ses yeux lorsque l’on profite un tant soit peu trop de lui, ce qui est, tout le monde en conviendra, une réaction tout à fait normale. [Petite parenthèse destinée au fan de yaoi et rp bizarres et pervers, même s’il est marqué qu’il ne se débat pas beaucoup, il est bien évident que si on essaye de lui retirer son pantalon ou pire (tout le monde m’aura comprise) il est bien évident qu’il se défendra un peu et ne sera plus tout à fait la poupée qu’il était auparavant, après tout sa virginité (hum hum) est en jeu !].
Dès qu’il sentira l’étau se desserrer, c’est-à-dire dès que son "agresseur" s’écartera légèrement de lui et qu’il ne se sentira donc plus pris au piège, il n’hésitera pas, en bon fuyard qu’il est, à lui fausser compagnie la plus rapidement possible sans demander son reste, la face écarlate et les yeux luisants de larmes. Là encore il essaiera de se calmer dans un coin, seul, à l’abri de tout regard indiscret.

Confrontation n°3 : Yutsuki dans une situation gênant (Troisième partie)
La confrontation n°1 traitait d’un sujet délicat : la réaction de Yutsuki lorsqu’il est lui-même impliqué dans la situation et plus particulièrement s’il est surpris dans cette inconfortable position. A l’inverse, celle-ci présentera ce qu’il risque de se passer s’il est seulement témoin d’une scène d’amour entre deux tourtereaux au détour d’un couloir par exemple. S’il est muni de son sac de cours, il n’y a pas de doute que, sous le choc, notre innocent rejeton le laissera mollement tomber à terre et restera bouche bée entre une trentaine à une cinquantaine de secondes, la tête assaillie de questions toutes plus inutiles les unes que les autres car leurs réponses se trouvent souvent juste devant ses yeux. Comprenant enfin ce qui est en train de se passer sous son regard ahuri, il se mettra, encore et toujours, à rougir, puis, ramassant son sac gisant sur le sol glacial, il s’excusera et prendra la clé des champs. Ah, et si vous n’aviez pas déjà deviné ce qu’il se passe après (oui, c’est très répétitif), il rejoindra son petit coin tranquille pour essayer de se calmer ou bien, il tentera tant bien que mal de reprendre son sang-froid lors de sa course et de la marche qui s'ensuivra.[à suivre]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Why wouldn't you follow the white rabbit? Yutsuki Hiu~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• Gakuen Alice RPG • :: Premiers Pas :: 
Fiche de présentation
-