• Gakuen Alice RPG •


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Hanemi Fantaisie Segawa [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Hanemi F. Segawa
Collège; Rang étoilé II
♣ Fairy Queen~
Collège; Rang étoilé II♣ Fairy Queen~
avatar

Féminin Nombre de messages : 231
Age : 19

Feuille de personnage
Alice: Alice de la Fantaisie
Commentaire:

MessageSujet: Hanemi Fantaisie Segawa [TERMINE] Lun 29 Mar - 12:26

• Identité

  • / Nom : Segawa
  • / Prénom : Hanemi
  • / Surnom : Fantaisie. C’est son 2ème prénom, mais aussi son surnom à l’Académie.
  • / Âge et date de naissance : 12 ans / 24 mai
  • / Niveau : Collège – Classe C
  • / Alice : Alice fantaisiste. Cet Alice permet de donner une particularité spéciale à tous et n’importe quoi, sauf les humains. La spécialité de Hanemi, c’est de leur donner vie aux choses. Cette jupe ornée d’étoile, normale ? Non, regardez : les étoiles se poursuivent en riant ! Cette fleur ? Elle marche, et elle parle ! Celons ses désirs, la jeune fille peut rendre l’Alice permanente ou passive. Cependant, la forme permanente soit épuise la petite, soit et inutilisable pour un temps.
    Fantaisie Passive (Level 1) : Elle peut, en touchant l'objet ou la chose où elle désire appliquer son Alice, le Fantaisister, comme Hanemi le dit. Cependant, elle ne dure que 12 heures maximum. Bien évidemment, après, elle ne peut plus utiliser son Alice sur le même objet en 6 heures d'intervalle.
    Fantaisie Permanente (Level 2) : Comme le Level 1, sauf que la Fantaisistation (comme la fillette le dit aussi), est permanente et définitive. Seul un autre Alice Fantaisiste ou un d'Annulation ou le Steal Alice peut défaire cette forme.
    Création Fantaisiste (Level 3) : L'Alice imprègne tout ce que la jeune fille crée.
    Vie Fantaisiste (Level 4) : Hanemi peut appliquer l'Alice sur un animal, mais pas un humain.
    La petite fille en est au Level 2.

  • / Forme d'Alice : Diffuse
  • / Type d'Alice : Technical Type



• Caractère

  • / Qualités et défauts :
    << Moi je veux des histoires
    Oh oui moi je veux faire des jaloux
    Toutes ces choses pour te rendre fou
    Oh oui j'aimerais te voir à genoux >>

    Comment définir Hanemi ? Chipie et extravertie doivent être les adjectifs qui lui conviennent le mieux. Elle est née avec ce don, la sociabilité. C’est une jeune personne au tempérament affirmé. Ce que l'on peut dire avec certitude, c'est que cette enfant, du haut de ses douze ans, est une actrice née. Elle a hérité ce trait de caractère de sa mère, assurément. Elle possède une imagination fertile et un goût certain pour la comédie.

    Hanemi aime qu'on fasse ce qu'elle dise, que son petit Monde agisse selon ses désirs. Il est bien sûr hors de question que le monde en question obéisse au doigt à l'oeil à une chipie de douze ans, faut pas charrier. Mais Hanemi ne perd pas espoirs, c'est surtout sur cette constatation que la demoiselle a recour à la comédie. Oh, elle a fait subir des caprices mémorables à son entourage, surement bientôt à vous, qui sait ? Qu'importe les moyens, elle essaye toujours d'avoir ce qu'elle veut, souvent en utilisant les autres... Je dis bien "Elle essaye", elle est loin de réussir à tous les coups.

    Elle n'est pas du style à taper du pied pour se faire entendre, ou à crier plus fort que l'autre, même si, pour vous faire des vacheries, elle fait semblant de ne rien voir et d'être un ange. Elle se construit tout simplement, essayant de tirer partie des cartes qu'elle a en main et des nouvelles personnes qui l'entourent. Elle déteste les personnes parfaites, qui n'ont aucun défauts, ce qui prouve qu'Hanemi assume en quelque sorte les siens. C'est simple, elle les jalouse. Elle l'est assez de nature, mais n'a pas encore vraiment trouver comme mettre cette volonté en application. Elle serait capable de vouloir tout et n'importe quoi si c'est pour le voler à quelqu'un. Les conséquences de ses actes ne l'intéressent pas, même si elle les regrette souvent. Parfois fausse rebelle, elle haït quelqu'un, fera tout pour être systématiquement en désaccord avec lui, quitte à masquer ses véritables opinions. Avec ses atouts d'actrice, elle ment facilement. Le pire des mensonges, si c'est elle qui en est l'auteur, pourra vous sembler si vrai que vous en mettriez votre main au feu. Elle aime rendre les gens complètement dingue, dès qu'elle juge qu'ils ne sont pas assez « bien ». Entre ses désirs et la réalité, il y a un gouffre énorme. Hanemi aimerait que le monde soit à ses pieds. Elle a peur d'être beaucoup moins douée que les autres, il faut qu'elle fasse ses preuves. Elle est trop dissipée et rêveuse pour cela. Du coup, elle est légèrement peste, essaye de se faire remarquer à tout bout de chant. Outre que cela, elle voudrait que le monde soit son « sanctuaire de paix », comme elle le dit souvent, l'univers soit comme elle, originale et excentrique. Malgré ce qu'on pourrait croire, elle n'est ni maniaque ni acharnée. Par contre, elle est fière, là quand elle le montre, elle ne joue pas la comédie ! Elle proclame haut et fort qu'elle est forte, se montre vaniteuse et arrogante. Sans oublier un poil de narcissisme... Elle n'est pas naïve, elle vous répond oui ou non, qu'importe les conséquences. Hanemi a bien évidemment un petit côté "Moi moi moi" prononcé, généralement les affaires des autres si ça ne la concerne pas, ne l'intéresse pas. Elle est curieuse, mais pas commère. Il faut entrer dans sa bulle pour qu'elle prenne la peine de s'intéresser aux autres. Cependant, elle ne sait pas forcément aborder les autres correctement. Elle n'est pas solitaire et ne fuit pas le contact humain, c'est juste qu'elle a du mal à le faire correctement, comme elle est fière et têtue elle a du mal à se remettre en question. Elle est bruyante et cherche à s'affirmer bien comme il faut ! Elle tient à sa place de jeune fille parfaite, de plus-mignonne-que-les-autres. Somme toute c'est une petite chipie, un peu prétentieuse mais, qui peut aussi avoir ses bons côtés, se montrer gentille, si on lui facilite la tâche... Même avec ça, elle est polie, ne sera jamais grossière. [...]

    Si elle vous considère comme un ami, un proche, quelqu'un de spécial, alors vous aurez accès à une tout autre Hanemi. Elle sera une amie loyale, attentive, digne, pleine de tendresse lorsqu'elle le veut, dotée d'un sens de l'humour aussi aiguisé que son sens de la comédie. C'est quelqu'un de fiable, un secret en sa possession et un secret bien gardé, même si on l'agresse, elle ne pipera pas un mot, appelez la Le journal intime ambulant. Lorsque vous serez mal, elle essaiera de vous consoler, faisant tout son possible pour que vous riiez. Des blagues plus ou moins drôles et d'anecdotes étranges jusqu'à ce qu'on puisses voir l'ombre d'un sourire. Lorsque vous serez en danger, elle vous protègera comme si vous étiez son double. Si vous la connaissez bien, vous saurez comment l'abordez. Indice : surtout, ne l'imitez pas -je sais, c'est dur à dire-, sinon elle sera prête à vous tuer s'il le faut. [...]

  • / Aime - n'aime pas :« Rassurez-vous, je ne suis pas une fille exigeante... »

    Côté gastronomie, Hanemi pourrait quasiment avaler n'importe quoi. Elle raffole des mets sucrés et épicés, avec trois tonnes de sauces, épices et herbes en tout genre. Si vous l'invitez à diner, cependant, ne lui préparez pas de salade composée d'autre chose que de la laitue, concombre ou tomate, elle n'en mangera pas. Un plat quelle ne juge pas assez raffiné ou épicés, elle vous le jette à la figure. Si par malheur vous lui donnez des médicaments, ou des choux-de-Bruxelles, elle vous vomira dessus. Manger pour l'éternité, c'est son rêve. C'est tout pour ses goûts culinaires. Son loisir préféré est le jardinage. La petite brindille d'herbe jusqu'à la plus grande des algues ont droit à tous les hommages. Outre le jardinage, elle aime se promener dans la nature, le sport, chanter, lire et écrire, cuisiner, s'amuser... Question artistique, elle est une partisane de tout ce qui est ancien, traditionnel, authentique. Les peintures de la renaissance sont ses préférés. Un film en noir et blanc genre vieille comédie romantique la passionne. La poterie, la sculpture et l'architecture sont des arts qu'elle adore. Par contre, elle fait grise mine à tout ce qui est contemporain et moderne. Ses goûts musicaux sont la pop, le disco, le jazz et la musique classique. Ses danses préférées sont toutes les danses de salon assez énergique. En vrac, elle aime les arc-en-ciel, la flute et le piano, les poèmes, les comédies musicales, l'opéra, l'été et le printemps, la littérature, ainsi que les temps ensoleillés et les orages.

  • / Ce qu'il pense de l'école : Elle sera fidèle à l'école tant qu'on la laissera vivre et que l'Académie regorgera de gens qui aiment rendre services !



• Physique

  • / Portrait physique (allure générale et visage) : « Une de mes plus grandes craintes, c'est de me regarder en toi, mon cher Miroir et de ne plus me reconnaitre [...] »

    C'est l'instant de vérité. Est-ce qu'elle va admettre que c'est bien elle,qui se reflette en moi ? Idéalement. C’est moi qui décide, car je suis le Miroir. Du haut de ses un mètre cinquante-six, Hanemi n'est pas petite, d'ailleurs, elle ne l'a jamais été, ce qui lui donne dans la même occasion des douleurs horribles aux articulations. Elle pose délicatement sa main sur sa joue chaude, bien que sa couleur ne le laisse pas paraître. Sa peau est comme couverte de farine, on dirait un cachet d'aspirine. Elle dirige son regard vers le fil de fer qu'est son bras droit. Surement, ses quarante-neuf kilogrammes correspondent bien à sa taille. Dans le cas contraire, elle est moins mince que son corps le laisse à deviner. C'est très certainement à cause de sa musculature. À part des abdominaux biens forgés et de petits biceps, elle n'est pas musclée. Malgré ses atouts en sport et endurance, elle n'arrive pas à avoir du muscle, c'est décourageant.

    Sa main blanchâtre caresse les contours de son visage ovale. Ses traits sont fins et allongés. On dit souvent qu'Hanemi a un visage d'ange. Très douce, elle est. En effet, elle a tout pour ça : des lèvres plutôt fines, rosées, petites et lisses, une bouche bien dessinée, légèrement pincées, un teint de poupée de porcelaine et un sourire discret. Elle regarde son nez fin, un tout petit peu retroussé, droit et pas trop long. Ses yeux sont pratiquement noirs, mais on peut distinguer un bleu semblable aux plus purs saphirs. Sa pupille noire se dessine avec précision, au centre, fusillant ceux qui croisent son regard. Ses longs et recourbés cils couleur de charbons parent ses paupières gracieusement, ajoutant à son regard une intensité supplémentaire. Ses yeux sont légèrement allongés, digne d'une japonaise, mais ses origines européennes ressortent dans la grandeur de ces derniers. Au-dessus d'eux, ses sourcils fin et bien fait complètent le tableau, rendant son visage encore plus enfantin. Ses cheveux blancs comme neige encadrent son visage pâle. Ils sont agrémentés de rubans colorés, de perles et de fleurs. Elle les a laissés lisses et longs, jusqu'aux hanches ou un peu plus bas. Ses coiffures sont extravagantes. Des petites tresses par-ci, par là, avec des mèches rebelles, des couettes... La façon dont ses cheveux tombent autour d'Hanemi lui donne un air de bonbon enveloppé. Sa frange tombe délicatement sur son visage, juste au-dessus des yeux. Elle est plutôt longue, coupée de manière à ce qu'elle aille n'importe où. Son regard quitte allègrement sa chevelure. Cela convient à la petite. Maintenant, les détails. Son cou est court, elle a une hanche assez large et de petites épaules. Elle est ambidextre, c'est très pratique. Elle admire ses ongles longs, car la jeune fille a tout fait pour arrêter de les ronger. Ses mains sont fines, douces et délicates. Ses pieds forts et endurants, capables de la porter n’importe où. Sa démarche est majestueuse, car elle est rompue aux bonnes manières […]

    Bien. Cela semble convainquant. Maintenant, il faut vérifier encore une fois son habillage. Ses habits sont un mélange de Décora et de Sweet, Gothique, Hime et Qi [...] Lolita. Des rubans, des froufrous et des volants à en revendre, de la dentelle, satin et coton, des badges, des superpositions, des bagues, des chaînes et des colliers... Un patchwork à pattes. L'uniforme de l'Académie, elle ne l'aime pas, alors, elle prend quelques libertés : son sac est arc-en-ciel et couvert de dessins, de perles, de strass et de porte-clés. Hanemi a des guêtres, porte des broches et des badges. Imagination et originalité sont le mot d'ordre. Elle utilise même son Alice sur ses habits. Faites place alors aux broches qui clignent de l'œil, aux badges parlant, aux écharpes et manteaux qui s'enfilent tous seuls autour du cou, aux fleurs brodées qui font du karaoké etc. Tout est bizarre chez la fillette. Quand vous la voyez, vous croyez rêver […]

    « C’est bon, Miroir, t’a fini ? De mon côté, je pense que c’est bon. Oui, c’est même parfait… Félicitation ! »



• Histoire

  • / Son passé : "Je suis sensée en avoir un ?"

    Elle est née, le rayon de soleil tant attendu. Le printemps était à sa fin, l'été était presque là. Sa mère, Namie, tient Hanemi longtemps, malgré ses pleurs incessants. Le bébé était la première, la seule, l'unique. Les heureux parents avaient tout fait pour avoir un enfant. La petite fille avait été désirée et bébé, elle le sentait. Les parents se battaient pour tenir la fillette dans leurs bras. L'enfant devait répondre à toutes les demandes de ses parents. Dans ce monde de luxe dans lequel elle est née, tout semblait futile, parfait et tranquille. Hanemi se rendait même compte à quel point ses parents étaient riches. Riche, ils l'étaient depuis le début. Grande villa à trois étages, piscine, jardin immense et même un cuisinier et une demoiselle au pair. La vie apparemment idéale. Les années passèrent. Irrévocablement. Hanemi allait à l'école de sa ville, vivait dans son petit monde. Elle grandissait, embellissait.

    Cependant, à l’âge de 4ans, les catastrophes que son existence engendrait étaient étranges et multiples. Très fantaisiste, justement. Comment pouvons-nous expliquer le fait que le lit à baldaquin reflètent la lumière et que ses pieds deviennent mous comme du caoutchouc ? Ou encore que les lustres de cristal du grand salon aient appris à danser ? On ne pouvait pas laisser la jeune fille quelques minutes, et même quand on tournait le dos, on se retrouvait en tête à tête avec des fleurs parlantes ? Non, non, cette fille n’était pas normale. Sans oublier le fait que, lors du premier et dernier gala ou ses parents ont emmené Hanemi, les divans étaient devenus sauvages et féroces. Kyô et Namie renvoyaient toutes les nourrisses, voyant que la petite les épuisait. Les parents ont très vite compris : leur fille unique, chérie adorée, avait un Alice, l’Alice Fantaisiste, et leur enfant allait leur être retirée. Gakuen Alice. Il en était hors de question. Craignant que les nounous, par bouche à oreille, ne répandent la rumeur et que quelqu’un l’affirme, ils enfermaient leur fille dans la maison. Pas de sortie. Des cours à domicile. La vie qui paraissait jusque là normale devint anormale.

    Cela ne faisait que commencer. Un jour, alors qu’Hanemi avait 7 ans, Namie annonça à tous le manoir une immense nouvelle : elle allait avoir un bébé. Pour la fillette, se fut un choc. Elle était à la fois horrifiée à l’idée d’être une grande sœur, peur que ses parents la délaissent ou profil du nouveau. Elle était également enchantée de pouvoir avoir quelqu’un avec qui jouer. L’atmosphère à la maison était tendue. Pendant neuf mois, ce fut la même chose : tout le monde au petit soin pour la future mère, agrandissement de la maison pour la chambre d’enfant… Horrible. Pour Hanemi, cela était terrifiant. Quand son Alice s’enclenchait de nouveau, on lui passait des tire-au-flanc, et on la grondait sévèrement. Ce qui donnait à la jeune fille une envie de meurtre. Les mois passèrent, malgré tous. On a d’abord appris que le bébé serait une fille ; ensuite, que le nouvel enfant naisse prématurément. C’est ainsi que Lou est née, avec deux mois d’avance.

    On catapulta Hanemi au rang de super baby-sitter. Plus personne ne s'occupait d'elle. Le bébé incarnait le monstre qui allait tuer sa vie, pensait l'ainée. « Tu dois être une grande-sœur parfaite... », « S'il arrive quelque chose à ta petite sœur, tu en prendras une ! »... Mais, la grande fille prit sur elle. Elle fit de son mieux malgré elle. Un jour, elle se rendit compte que le malheur ne venait pas du bébé, mais des adultes, qui ne comprenait rien à leur enfant. Elle se calma et prit plus de plaisir à éduquer Lou, avec sa mère, qui avait enfin trouvé du temps libre. Lou avait un an et demi. L'ainée adorait la petite. Savez-vous pourquoi ? Car, le jour de son anniversaire, le premier mot de la cadette ne fut ni maman, ni papa. Ce fut Hanemi. Les deux sœurs étaient complices.

    Malheureusement, un sentiment de malaise pesait : quelque chose d'étrange, quelque chose qui n'allait pas. Lou avait 5 ans et Hanemi 11 ans et demi. Il devait être onze heures passées. Les parents s'étaient soudainement agités. Ils avaient prit la cadette et l'avait emmenée au grenier, puis enfermé dans une armoire. Ils avaient ordonné à l'ainée de se cacher sous le divan du salon. Bien que les deux filles n'y ont rien compris, elles sentaient que quelque chose de grave se tramait. Le temps paru trop lent. Beaucoup trop long. Puis plus rien, grand vide. Un coup de téléphone, un bruit de porte cassé, de cris horrifiés. Les yeux d'Hanemi devinrent larmoyants. Lou était dans le grenier. Pourvu qu'il ne lui arrive rien. Des hommes en noirs étaient entrés. Pas sympathique, apparemment. Pourquoi ? Que voulaient-ils ? Armés de poignards et de pistolets, ils faisaient froid dans le dos. L'un d'eux saisit la mère par le bras et lui mit un couteau devant la gorge. Namie suait, elle avait du mal à respirer. L'homme la regardait avec un air narquois et ricanait. Un autre homme les regardaient faire, se retenait, puis poussa un cri striant et sadique. Le père regardait partout, transpirait, tremblait. Les yeux d'Hanemi se dirigèrent vers ses parents. Couchée sous le canapé, elle se retenait de crier. L'homme en noir coupa le silence en ricanant. Le père, ne résistant plus, essaya de donner un coup à la tête de l'homme avec une statuette en bronze. Mais il rata. Puis un PAANNN retentissant. Le regard de Kyô devint hagard, le regard d'un mort. Sa tête saignait. La balle avait touché le cerveau. Un autre rire. La mère s'étouffa. Hanemi ne voyait rien, mais entendait tout. Le père tomba sur le côté du divan. La jeune fille toucha le sang, qui coulait en abondance. Le père avait un regard morbide. La fille sentit une pulsion de colère. Elle poussa un petit cri. Se rendant compte de ce qu'elle venait de faire, elle se cacha la bouche. La mère fut couchée sur le divan de force. Un autre homme brandit le poignard, qu'il projeta contre la mère. La lame descendit à une vitesse apparemment trop lente. Puis, la lame transperça la pauvre femme et le canapé. Namie poussa un grand cri, puis mourût. Hanemi évita la lame de justesse. La lame était ensanglantée, et le coussin devenait rouge. L'enfant sentit amèrement les tâches de sang tomber sur son visage. Les larmes lui montèrent aux yeux. Que s'était-il passé ? Elle devait cauchemarder, surement ! Mais, il fallait se rendre à l'évidence : c'était bel et bien réel. « Ma...man.. ? »

    La porte du salon s'ouvrit. Dans un bruit énorme. C'était Lou. Hanemi retourna le divan, puis sortit. C'est là qu'elle se prit une balle dans la jambe. Elle tomba au sol, évanouie. La cadette regarda la salle. Des hommes avaient tiré sur sa grande soeur. Son père. Sa mère. Mort, sang. Plus rien. Vide, noir. Les yeux de Lou passèrent du bleu au rouge, sua, respira un grand coup... Un silence horrible. L'aînée se réveilla, poussa un petit cri. BOOUUUUUUMMMMM !
    La maison sauta. La ville s'enflamma. Les hommes en noirs étaient morts. Les deux soeurs dans le coma. Des dizaines de cadavres.
    L'Alice de Destruction...

    Chambre d'hôpital, Gakuen Alice...

    « Bip... bip... bip... »
    C'est blanc. Tout est blanc. Un hôpital ? Hanemi, sur le lit, percé de parts et d'autres par d'innombrables tuyaux, est blanche. Lou est dans la chambre des expériences, en état de mort cérébrale apparemment. Le coeur de l'ainée bat faiblement, représenté par les signaux réguliers de l'appareil à sa gauche. Des fils étranges, des feuilles indiquant de drôles de choses. Sa mémoire s'est effacée ; elle ne se souvient pas de son passé. Pourquoi ? Oui, pourquoi ? Que c'est-il passé ?

    « Bip... bip... bip... »
    Hanemi est sous respirateur. Ventilée. Dans le coma. Où est-elle ? Loin, trop loin. Ce n'est pas coloré, ce n'est pas blanc, pas noir, ce n'est rien. Le coma. Emprisonné, dans le néant d'un monde qui n'est rien. Ce n'est pas de la couleur, pas du blanc, pas du noir. Rien. L'enfer. La fillette est dans un enfer qui est vide. Elle est demi-vie. Et demi-morte. Après l'explosion, elle a été brulé vive dans les flammes. Des grosses plaques rouges sur sa peau sont recouvertes de pansements, de sparadraps. Pire qu'une momie. Son corps entaché à jamais. Les plaids essayent de se refermer. Mais, le coma les bloque. Où est la sortie ? Il faut sortir, elle veut s'enfuir. Quitter la mort qui n'attend qu'une seule chose : que son cœur lâche.

    Soudain, sa conscience se réveille. Doucement. La lumière. Dans ce gouffre sans fond, il y a de la lumière. Comment la saisir ? Comment toucher la lumière ? Le chant des oiseaux... Des idées, pleins d'idées, reviennent. Le gouffre s'ouvre et se ferme. Futile, superflu. Pourquoi revenir ? Quand soudain...
    La vie. Le monde l'attend. Et Hanemi le sait. Lou. Sa sœur chérie aussi. Elle doit revenir. Elle sait pourquoi. Elle a trouvé l'échelle qui la fera remonter. La jeune fille s'agrippe à ses idées et monte, encore, grimpe... Puis ressort.

    Hanemi ouvre les yeux.
    Hanemi revient.

  • / Famille :

    Namie Segawa, née Andersonh
    Namie est née d'un père anglais et d'une mère galloise. Ses parents, décèdent alors qu'elle n'avait que 6 ans, d'un accident de la route. Elle est donc placée en orphelinat. Cependant, on remarque vite que la jeune fille est étrange. A chacune de ses colères, des meubles, enfants, membres du personnels s'envolaient brusquement, de même pour toutes ses sautes d'humeurs. L'Alice Télékinésique. Au départ, chaque orphelinat la changeait d'établissement, en essayant d'étouffer les incidents. Mais, n'en pouvant plus, le directeur du 25ème pensionnat où on avait catapulté la fillette, fit appel à la Gakuen Alice. C'est d'ailleurs là bas que Namie rencontra Kyô. Avant sa mort, elle exercait le métier d'actrice et de mannequin. Avec son temps libre, elle élevait la petite Lou. Son Alice, elle le possédait toujours, car il était de forme diffuse. Elle avait 32 ans quand elle est morte.


    Kyô Segawa
    Le père d'Hanemi est un japonais pure souche, depuis des générations. Son père et sa mère étant très riche, il vivait une vie de bohème insouciante et luxueuse. Ses parents avaient tout deux un Alice de Feu, dont Kyô a hérité. Il fut envoyé à la Gakuen Alice à l'âge de 12 ans. Il avait 36 ans. C'était devenu un grand et important homme d'affaire, qui gèrait l'entreprise de ses parents. Il n'était pas très présent, malheureusement. Il est mort, assassiné.


    Lou Segawa
    Elle ne tient pas en place, une énorme pile électrique, et fait les quatre-cent coup dès qu'elle le désire. Elle a 5 ans, c'est donc la petite sœur d'Hanemi. Hanemi, après la mort de ses parents, avait consacré la plus grande partie de son temps à soigner et à être aux cotés de la pauvre petite fille. Elle a l'Alice de Destruction. C'est elle qui avait fait explosé le manoir, elle qui avait éradiqué la ville. Elle est toujours dans le coma. Elle est actuellement dans un état critique, qui angoisse sa grande sœur. Qui sait si elle s'en remettra un jour ?



• Hors jeu

  • Pseudo : LadyStrawberry
  • Âge : 10 boujies
  • Comment avez vous découvert le forum ? Sur Google.
  • Votre avis, sur celui ci, et suggestions : Là, c'est trop me demander ! xD Rien à redire !
  • 1 + 1 = ? Validé~
[/img]


Dernière édition par Hanemi F. Segawa le Sam 17 Avr - 12:04, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shana Van Der Voort
Prof de Français ♪ Piou-nee ♥
Prof de Français ♪ Piou-nee ♥ ♫
avatar

Féminin Nombre de messages : 57
Age : 28

Feuille de personnage
Alice: Alice des Sens Surdéveloppés
Commentaire:

MessageSujet: Re: Hanemi Fantaisie Segawa [TERMINE] Lun 29 Mar - 16:57

Bienvenue, bienvenuuuuuuuuuue \o/
Bon, j'évite le tralala inutile, je n'ai pas que ça à faire ;
Pour l'instant, tout va bien <3'

10 ans et un tel post ? fascinant ! mais bon ... x)

Bon courage pour la suite~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanemi F. Segawa
Collège; Rang étoilé II
♣ Fairy Queen~
Collège; Rang étoilé II♣ Fairy Queen~
avatar

Féminin Nombre de messages : 231
Age : 19

Feuille de personnage
Alice: Alice de la Fantaisie
Commentaire:

MessageSujet: Re: Hanemi Fantaisie Segawa [TERMINE] Lun 29 Mar - 19:53

Merci beaucoup ! <3
Pour le reste, cela va peut-être prendre du temps, mais je n'abandonnerai pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanemi F. Segawa
Collège; Rang étoilé II
♣ Fairy Queen~
Collège; Rang étoilé II♣ Fairy Queen~
avatar

Féminin Nombre de messages : 231
Age : 19

Feuille de personnage
Alice: Alice de la Fantaisie
Commentaire:

MessageSujet: Re: Hanemi Fantaisie Segawa [TERMINE] Sam 17 Avr - 13:45

C'est bon, la fiche est finie ! J'espère que tout est compréhensible et clair.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaori A. Rozen
Chef suprême \o/
Panda abandonné. /sob
Chef suprême \o/ Panda abandonné. /sob
avatar

Féminin Nombre de messages : 1835
Age : 24

Feuille de personnage
Alice: Alice des Miroirs
Commentaire:

MessageSujet: Re: Hanemi Fantaisie Segawa [TERMINE] Sam 17 Avr - 13:59

hoho ! Bienvenue à toi, terrienne ! (enfin, nous aussi sommes terriens jusqu'à preuve du contraire. Quoique..)
Alors pour commencer, j'ai une question : t'as pas 10 ans en vrai, si? è_é
Sinon c'est que c'est une jolie fiche qu'on a là, j'ai vraiment adoré la lire. Hoho j'adore ton Alice, le caractère assez simplet mais pas tant que ça, l'écriture agréable à lire. :B Donc of course tout y est, rien à reprocher, j'ai même pas déniché de fautes d'orthographe vous voulez ma retraite en fait
Bon enfin j'ai faim quoi donc je vais pas plus tarder. Je valiiiide ~
Rang étoilé II (ouais l'Alice sert à rien mais je veux mettre II quand même 8D), Forme Diffuse, Technical Type, Collège classe C, Chambre 02 avec Machi et Eylianora ~
Ton compte en banque et ta carte d'étudiante arriveront bientôt, sur ce n'hésite pas à poster sur le flood et à RP bien sur. Mumuse toi bien. C=
_________________

riding on a blind unicorn.
f o l l o w A l i c e
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
April Bleamshood
Propriété de Kanhaïne ♥
Prof?
Propriété de Kanhaïne ♥Prof?
avatar

Féminin Nombre de messages : 2953
Age : 25

Feuille de personnage
Alice: steal alice (inconnu)/ alice des choubis
Commentaire:

MessageSujet: Re: Hanemi Fantaisie Segawa [TERMINE] Sam 17 Avr - 15:09

Oh, mon avatar de Yuka colorisé. °°

Bon, sinon, bienvenue, muse toi bien. ^^
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://takuetsu-no-gakuen.forumactif.com/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hanemi Fantaisie Segawa [TERMINE]

Revenir en haut Aller en bas

Hanemi Fantaisie Segawa [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• Gakuen Alice RPG • :: Premiers Pas :: 
Fiche de présentation
 :: 
— Fiches Classées
-