• Gakuen Alice RPG •


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Il faut sauver Ekki! [PV Machi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Kaemon Fujihara
Primaire; Rang Etoilé I
► Koala Boy!◄

Primaire; Rang Etoilé I► Koala Boy!◄
avatar

Masculin Nombre de messages : 84
Age : 24

Feuille de personnage
Alice: chimie
Commentaire:

MessageSujet: Il faut sauver Ekki! [PV Machi] Lun 5 Avr - 16:58



Ma chambre enfin, se fut une dure journée aujourd'hui, avec mon arrivée à l'école et tout et tout, j'ai pas arrêté une seule seconde. Je suis tellement fatigué que je suis monté directement dans ma chambre pour aller faire dodo, mais avant d'aller dormir je dois déballer mes affaires. Ouvrant ma valise j'en sors tout ce qu'il me faut. Les photos de toute la famille, sur la table de nuit. Les livres d'images, dans l'armoire. Pour l'instant je suis tout seul dans la chambre, du coup je suis tranquille et je peux prendre toute la place que je veux sans trop me poser de question, mais il y a un deuxième lit dans la chambre, alors je suppose que j'aurai à partager ma chambre, mais ça me dérange pas, après tout j'ai toujours partagé ma chambre avec ni-chan, c'est même plutôt tout seul que je risque d'avoir peur... voyant que la nuit commence à tomber, je branche ma veilleuse en forme de Lapin tout de suite, comme ça aucun risque que le noir me surprenne. Heureusement que Papa a pensé à prendre ma veilleuse, sinon je n'aurais pas pu dormir... avant de me mettre en pyjama et d'aller au lit, je sors Ekki, ma peluche Koala, de ma valise, mais là catastrophe ! Ekki n'est plus là ! J'étais pourtant sûr de l'avoir cet après-midi, puisque les grands qui m'ont vu avec au parc se sont moqués de moi...

Je m'assois sur mon lit, partagé entre l'envie de pleurer et la peur de ne pas retrouver Ekki. Non, je dois rester calme. Ekki ne peut pas être bien loin... où est-ce que je l'ai sorti pour la dernière fois ? Je crois que c'était au parc, non j'en suis sûr. Prêt des balançoires il me semble. Je regarde par la fenêtre, le ciel commence déjà à être très sombre. Prenant le peu de courage que j'ai à deux mains, je décide d'aller chercher Ekki. Je prends une lampe torche dans ma valise, heureusement que Natsuo l'a mise là, et commence à courir vers le parc pour retrouver ma peluche disparue.

La nuit le parc est beaucoup plus effrayant que la journée. Le ciel nuageux ne permet même pas à la lune d'éclairer les environs. Dans cette ombre tous les objets prennent des formes effrayantes. On dirait autant de monstres tapis dans l'ombre qui n'attendent qu'à me croquer. Serrant de toutes mes forces ma petite lampe de poches j'avance à petit pas hésitant, éclairant par-ci par là une branche un peu trop effrayante ou un banc qui me bloque la route. Mais alors que je commence à me rassurer moi-même devant l'absence d'objets réellement effrayants, le cri d'un hibou me fait sursauter et dissous le peu de courage qui me restait et m'arrache un cri, sans doute encore plus effrayant pour le hibou que le sien pour moi. Lâchant ma lampe de poche qui reste allumé je me réfugie sous la cage a écureuils du parc. Tremblant comme une feuille, je regrette presque d'être sorti. Ne sachant trop que faire je décide d'attendre, en fixant la lumière de ma lampe de poche, en attendant que quelqu'un vienne...


(je suis décidément pas doué pour commencer les RPs...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marika C. Cotter
Primaire; Rang étoilé III
Chaton perdu
Primaire; Rang étoilé IIIChaton perdu
avatar

Féminin Nombre de messages : 353
Age : 26

Feuille de personnage
Alice: Contrôle de la douleur
Commentaire:

MessageSujet: Re: Il faut sauver Ekki! [PV Machi] Lun 5 Avr - 22:40

Fuir, loin des ces lieux qui sentent la tristesse...

Elle errait dans les couloirs du collège, complètement perdue. Où donc était sa salle de classe ??? Si elle arrivait en retard, on allait encore la punir... Et elle n'avait pas envie de devoir refaire le ménage de toute la cour, surtout devant tout le monde. Elle voulut demander son chemin à quelqu'un, mais il n'y avait personne.
Curieux, les cours n'ayant pas encore commencé, les couloirs auraient dû être pleins... La lumière s'éteignit, et un froid glacial envahit le couloir. Machi sentit des bras glacés l'entourer, hurla...


Réveil. Haletante, la jeune fille se dressa sur son lit, les draps enroulés autour de son cou moite. Le seul bruit qui troublait le calme de la chambre était le souffle régulier de sa colocataire, qui dormait à poings fermés. Apparemment pas dérangées du tout par les rêves agités de sa camarade de chambre. Cela faisait deux jours que Machi était arrivée à l'académie, et deux jours que ce mauvais rêve venait la tourmenter. Elle soupira, et décida de se lever, histoire de au moins se rafraîchir...

Et au final, elle se retrouvait dehors, dans le parc. Un élève obligeant l'y avait emmenée lors de son tour de visite de l'académie, donc elle n'était pas complètement perdue... Enfin, elle savait où elle était, mais elle ne savait pas du tout comment elle ferait pour rentrer, ni comment elle s'était retrouvée là. Elle regarda tout autour d'elle, sentit l'air frais et humide, le souffle du vent dans l'herbe qui faisait grincer une des balançoires. Un parc la nuit n'était pas si effrayant que cela !

Elle monta en haut du toboggan, qui lui parut bien petit. Dire que quand elle montait dessus autrefois... Autrefois... ? Quand ? Il n'y avait jamais eu de jeux pour enfants au foyer... Ni nulle part ailleurs où on les avait emmenés... Alors quand ? Quand était-elle montée en haut d'un toboggan, comme une enfant normale ?

Flash. Machi, quatre ans. Elle riait, riait, riait, très fort. Elle était entre papa et maman qui la faisaient sauter. "Un, deux, trois, et hoooop !" Machi montait si haut qu'elle avait l'impression de s'envoler. Son petit coeur d'enfant faisait un bond dans sa poitrine, mais le rire était plus fort que tout.

La respiration coupée, la jeune fille sentit les larmes se mettre à couler sans bruit sur son visage. Sans heurts, elles glissaient jusque dans son cou, se mêlant à la sueur lourde du cauchemar. Soudainement, elle gelait, là, seule en haut de son toboggan. L'air humide lui semblait oppressant, l'obscurité lui faisait voir des monstres sombres, énormes et mouvants, et quand elle se leva, la frêle construction de bois et de plastique vacilla, manquant de la faire tomber. Elle se rassit, les jambes sur la langue de plastique, sonnée.
Au choc du souvenir, le premier qu'elle retrouvait, à la joie immense et au bonheur qui s'en dégageaient, se mêlait un sentiment de manque énorme, et une multitude de questions.

Si elle avait eu des parents, qui étaient-ils ? Avaient-ils été élèves à l'académie ? Où étaient-ils, étaient-ils seulement ... vivants ?
Il faudrait qu'elle aille fouiller dans les dossiers de l'administration pour s'éclaircir les idées. Comment elle ferait, elle n'en avait aucune idée... Peut-être en utilisant son alice ?
Elle était en train d'élaborer son plan, toutes larmes oubliées, emplie d'une curiosité sans limites, qui demandait une satisfaction rapide, quand elle fut aveuglée par un éclat lumineux. Un pion ? La collégienne plissa les yeux, un peu cachée derrière son bras. Non, c'était beaucoup plus petit... Un primaire ?

La lumière tressauta, et la petite ombre se rua sous la cage d'un des jeux.
*Un enfant, oui, vraiment...*
Il avait l'air terrifié, qui ne le serait pas à cet âge ? Sortir seul la nuit, ce n'était vraiment pas raisonnable... En plus, il faisait froid, le petit allait attraper la mort. Elle n'avait guère le choix, il faudrait le ramener à son dortoir, même si elle ne savait pas trop où logeaient les primaires. D'un geste souple, elle se laissa glisser le long du toboggan. Ramasser la lampe d'abord. Ils allaient en avoir besoin pour rentrer.

Une fois que ce fut fait, elle s'avança vers la cage des écureuils, où il lui semblait avoir vu l'enfant pour la dernière fois. Pointant le mince faisceau lumineux devant elle, la jeune fille aperçut effectivement un morceau de chaussure, puis, remontant, une jambe, puis un visage. C'était un petit garçon, qui n'avait vraisemblablement pas plus de six ou sept ans, et qui semblait terrorisé. Doucement, elle s'approcha, s'accroupit devant lui, et lui demanda d'une voix douce :

"Eh bien alors ? Qu'est-ce que tu fais ici si tard ? Tu t'es perdu ?"

Le pauvre chou, il était tout tremblant ! C'est vrai qu'il faisait vraiment froid, et l'enfant était en pyjama léger. Machi aussi, mais elle, avait pensé à prendre une robe de chambre un peu trop courte pour elle, qu'elle passa sur les épaules du pauvre petit sans dire un mot, l'observant calmement et attendant sa réponse.

[HRP : Non ça va^^ Désolée si je t'inspire pas trop par contre^^"]
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaemon Fujihara
Primaire; Rang Etoilé I
► Koala Boy!◄

Primaire; Rang Etoilé I► Koala Boy!◄
avatar

Masculin Nombre de messages : 84
Age : 24

Feuille de personnage
Alice: chimie
Commentaire:

MessageSujet: Re: Il faut sauver Ekki! [PV Machi] Jeu 15 Avr - 19:52

La lumière, elle a bougé ! Je me frotte les yeux pour vérifier que je ne rêve pas, mais non, elle bouge bien. Quelqu'un a dû la trouver et l'a ramassé, me privant ainsi de ma seule source de réconfort alors que je risque de passer le reste de la nuit ici tant l'obscurité me fait peur... Voilà que je vais me retrouver complètement dans le noir sans rien y voir du tout alors qu'en plus j'ai peur du noir... Finalement je n'aurais pas dû aller chercher Ekki, j'aurais dû attendre demain matin pour aller le chercher plutôt que m'obstiner à aller le chercher maintenant. Me voilà dans de beaux draps, ou plutôt non justement, c'est bien ça le problème, c'est que je n'y suis pas... Finalement la lumière s'approche de moi, apparemment quelqu'un m'a vu ! Ouf ! Je ne vais pas rester dehors tout seul. J'espère que ce n'est pas quelqu'un de méchant, comme les grands de tout à l'heure... Alors que la lumière m'aveugle un peu la personne qui a ramassé ma lampe me demande si je suis perdu. C'est une voix de fille qui me demande ça. Une voix un peu comme celle de Onee-chan. D'un geste de la tête je fais non. Papa m'a dit avant que je parte de ne pas parler aux inconnus si je voulais pas avoir de problèmes, et des problèmes jusqu'à maintenant j'en ai assez comme ça.

La jeune fille me met une robe de chambre sur les épaules et à vrai dire j'ai tellement froid que je me laisse faire. Presque immédiatement je m'arrête de grelotter, réchauffé par le tissu. Habituellement pour me tenir chaud le soir j'ai une petite couverture avec des oursons dessinés dessus, mais je ne voulais pas la salir, du coup je suis resté en pyjama. Un peu rassuré par cette présence amicale je commence à me détendre petit à petit. Après quelques minutes de silence absolu je soupire et prend la parole d'une voix plaintive :

« J'ai perdu mon Doudou, je l'avais tout à l'heure quand je suis venu ici et quand j'ai défait ma valise il y était plus, et en plus j'arrive pas à dormir sans... »

C'est vrai que jusqu'à maintenant je n'ai jamais passé une nuit sans Ekki, ou alors c'était il y a très longtemps, quand j'étais bébé, parce que je m'en souviens pas du tout. Dans mes souvenirs j'ai toujours eu Ekki avec moi, Ekki et ma veilleuse lapin. Je ne peux même pas imaginer essayer de dormir sans eux. Soudain et sans pouvoir contrôler je me mets à pleurnicher, comme à chaque fois que j'ai un problème. Sauf qu'aujourd'hui c'est différent, Aujourd'hui je suis tout seul, Aujourd'hui Papa et Natsuo ne sont pas là. Après avoir passé plusieurs minutes à pleurer je commence à me calmer et à sécher mes larmes. Je me rends compte que je ne me suis pas présenté à la jeune fille qui se montre si patiente avec moi. Encore tout hoquetant je reprends la parole

« Z'ai oublié de me présenter... Je... Je m'appelle Kae..Kaemon... KaemonFujihara. Je suis dans...dans la classe A »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marika C. Cotter
Primaire; Rang étoilé III
Chaton perdu
Primaire; Rang étoilé IIIChaton perdu
avatar

Féminin Nombre de messages : 353
Age : 26

Feuille de personnage
Alice: Contrôle de la douleur
Commentaire:

MessageSujet: Re: Il faut sauver Ekki! [PV Machi] Dim 18 Avr - 19:00

[Hrp : Désolée du retard Kae, j'avais un concours blanc u__U]

L'air très effrayé, le petit garçon lui répondit juste par un signe de tête. Non, il n'était pas perdu. Que faisait-il là alors ? Une crise de somnambulisme, et il venait de se réveiller ? La voisine de lit de Machi, à l'internat, était somnambule, et la jeune fille ne comptait plus les fois où elle avait dû aller la chercher et la ramener au dortoir, réveillée par les grincements du vieux sommier en fer. Il n'y aurait rien eu d'étonnant à ce qu'il y ait des somnambules à l'académie, au contraire.

Mais elle fut rapidement démentie par l'enfant, qui, d'une voix tremblante, lui expliqua qu'il avait perdu son doudou et ne pouvait dormir sans. Aïe, problème. Il allait falloir retrouver la peluche perdue avant de le ramener à son lit, ce qui faisait pleiiin de chances de plus pour se perdre. Et le petit ? Fallait-il l'emmener avec elle, au risque de se perdre avec lui, ou bien le laisser là, ce qui était dangereux si elle ne retrouvait pas son chemin. Pendant qu'elle réfléchissait à ces problèmes matériels, le garçon s'était mis à pleurer, réaction normale pour un tout-petit, perdu, sans ces objets rassurants que sont les peluches.

Immédiatement, les instincts de maman poule qu'elle avait toujours eu avec les petits du foyers reprirent le dessus. S'agenouillant face à lui, Machi prit l'enfant dans ses bras, et lui murmura d'une voix réconfortante :


"Ne t'inquiète pas, on va le retrouver ton doudou ! Tiens, si tu me disais comment il s'appelle ? Et à quoi il ressemble ?"

Ce ne fut qu'après avoir parlé qu'elle se rendit compte de l'étrangeté de la situation. Au lieu de demander son nom au petit, elle lui demandait celui de son doudou ! Voilà qui était assez typique de Machi-la-rêveuse, la demoiselle bien connue pour ses oublis de la réalité, et surtout des convenances. Le garçonnet avait dû y penser, ou peut-être avait-il simplement été bien éduqué, car, après avoir séché ses larmes, il se présenta. Comme elle le pensait, il était bien en primaire, et en classe A. Bien, c'était donc à son tour.

"Enchantée Kaemon, même si ce n'est pas le meilleur des lieux pour se rencontrer. Je m'appelle Machi et je suis au collège, en classe D. A nous deux, on va vite retrouver ton doudou, tu vas voir !"


Soulevant le primaire dans ses bras, Machi se releva avec quelques difficultés, certes, dues au poids léger mais inhabituel de l'enfant. Décidément, elle ne pouvait pas le laisser tout seul ici ! Il avait l'air d'avoir eu très peur, et puis même, ce n'était pas bien prudent. En attendant, autant le garder dans les bras tant qu'elle le pouvait, elle irait plus vite ainsi, et ce serait sans doute plus rassurant pour lui. Par contre... Elle avait un peu de mal à tenir et la lampe, et l'enfant en même temps ! D'une voix gaie, elle confia sa mission à Kaemon :

"Capitaine ! Pour sauver votre doudou, je vais avoir besoin de votre collaboration ! Vous avez un rôle essentiel dans le sauvetage, celui d'éclairer notre chemin."

Puis, reprenant une voix normale :

"Tu me tiens la lampe s'il te plaît ?"

Elle l'avait souvent constaté, la plaisanterie était rassurante pour les petits enfants. Forte de son expérience en foyer, Machi essayait de le rassurer comme elle pouvait.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaemon Fujihara
Primaire; Rang Etoilé I
► Koala Boy!◄

Primaire; Rang Etoilé I► Koala Boy!◄
avatar

Masculin Nombre de messages : 84
Age : 24

Feuille de personnage
Alice: chimie
Commentaire:

MessageSujet: Re: Il faut sauver Ekki! [PV Machi] Mar 6 Juil - 16:31

Le ton de Machi me rassure un peu et un sourire tristounet s'affiche sur mes lèvres, bien que je ne sois pas encore complètement rassuré. Pour dire vrai je suis même complètement paniqué. Me retrouver ainsi tout seul dans le noir n'est pas l'expérience la plus rassurante que j'ai pu vivre et à elle seule elle a réussit à me vider du peu de courage qui me restait. Tout ce que je veux maintenant, c'est récupérer mon petit Ekki et partir le plus rapidement possible de ce parc sombre et effrayant.

Machi me prend dans ses bras pour commencer les recherche. Inconsciemment je m'accroche comme je peux au haut de son pyjama, pas très rassuré quand même d'être éloigné de la sorte du sol. Toutefois, mon sourire revient rapidement quand Machi m'attribue ma « mission » consistant à tenir la lampe. Quand j'étais encore à la maison je faisais beaucoup de jeu de rôle comme ça avec Ni chan. Bien sûr pas la nuit ou dans ces circonstances, mais on s'amusait bien à deux. Ce souvenir parviens à me rassurer un peu. D'un signe de la tête je fais oui et prend la lampe, commençant à éclairer les environs pour retrouver ma peluche disparue.

L
a recherche peut alors commencer, même si mon attention se porte plus sur les ombres qui m'effraient plutôt que sur la recherche de mon doudou perdu pour dire vrai. Ma peur n'est pas vraiment partie, même si la présence de Machi est rassurante, je continuerais à avoir peur tant que je n'aurai pas retrouvé Ekki, ça c'est sûr.

Plus les minutes passent et plus je doute de pouvoir retrouver Ekki, quelqu'un a dû le faire avant moi... doucement quelques larmes coulent sur mon visage, encore une fois je me mets à pleurer, mais des larmes silencieuses cette fois-ci. Le fait de ne pas retrouver Ekki est en grande partie la cause de ces larmes, mais pas seulement. L'absence de Papa et de Nii chan y est aussi pour beaucoup. J'aimerais qu'ils soient là avec moi, mais je sais que ce n'est pas possible...


« Go-Gomene Machi...gomene... à cause de moi tu es obligé de rechercher Ekki au lieu d'aller te reposer... »

Alors que j'allais recommencer à pleurer de toutes mes force, manquant de faire tomber la lampe au passage, une forme grisâtre attire mon regard. Arrêtant soudainement de pleurer j'oriente le faisceau lumineux de la lampe vers le buisson où il m'a semblé voir ma peluche. Le noeud en satin bleue qui orne le coup de la forme grise ne laisse que peu de doute, c'est bien mon Ekki. Le montrant du doigt je tourne mon visage vers Machi.

« Là! Là! Il est là »

Il est là ! Grâce à Machi on a pu le retrouver à temps. Mon sourire revient complètement alors que j'essuie mes larmes. Je ne dois plus pleurer maintenant. Toujours dans les bras de Machi je n'attends qu'une chose, c'est qu'elle me dépose pour que je puisse prendre mon Ekki et le serrer contre moi. J'ai besoin de le sentir contre moi. Trop d'émotions d'un seul coup, trop trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il faut sauver Ekki! [PV Machi]

Revenir en haut Aller en bas

Il faut sauver Ekki! [PV Machi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• Gakuen Alice RPG • :: Autres Lieux :: 
Grand Parc
-