• Gakuen Alice RPG •


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Mini-Event ; Chassé Croisé au Parc Aquatique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Maître du Jeu
Nouvel(le) Alice ^_^
avatar

Masculin Nombre de messages : 81
Age : 68

MessageSujet: Mini-Event ; Chassé Croisé au Parc Aquatique Ven 4 Juin - 21:30

Sonne la cloche — enfin le week-end arrive, ce premier week-end d'avril, où tout élève normal discuterait avec sourire de la semaine passée avec ses amis. A Gakuen Alice pourtant, les visages des élèves étaient pour beaucoup assez maussades, entre ceux qui ne savaient plus s'il fallait faire confiance à l'académie -car en toute franchise, qui ferait confiance à des professeurs qui n'hésiteraient pas à vendre ses élèves pour sauver l'école?- et ceux qui divulguaient des rumeurs à propos des professeurs. Comment démêler le faux du vrai?
Et pourtant, pour cinq élèves, cette situation ne semblait pas déranger, car ils entreprenaient d'aller faire un tour au parc aquatique. L'autorisation accordée, voilà que les cinq camarades prenaient un mini-bus pour aller à leur destination, faisait connaissance dans le car pour certains. La journée promettait d'être détente et rires, car le beau temps était au rendez-vous.

Le parc aquatique était un très grand parc où les jeux d'eau fusaient : toboggans, jets, bulles, vagues et même simulation de plongée, tout y était, jusque même les dauphins sous forme liquide. Sous le regard émerveillé de chacun, ils passaient tous alors à la caisse, mais..

« ATCHOUM ! »

Ah cette caissière ! Cette nouvelle recrue si maladroite, les gestes gauches, tremblante, timide. Elle n'avait sans doute pas obtenu son examen de l'académie en tout cas pour aussi mal contrôler son Alice.. Car oui, le contrôle lui avait échappé, et il se trouvait que son pouvoir lui permettait d'interchanger les corps et les âmes d'autrui. Les premières secondes, personne n'y compris rien. Mais en se regardant..

[ Hanemi dans le corps de Yahiro
Machi dans le corps de Enora
Yahiro dans le corps de Sorcha
Sorcha dans le corps de Machi
Enora dans le corps de Hanemi ]

Il fallait bien au moins tout un après-midi pour que les effets s'estompent. L'autre avantage, c'était que tout le parc leur était consacré : ils étaient les seuls clients de la journée.. Journée qui se promettait d'être mémorable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yahiro Towokaru
Collège; Rang étoilé I
A Kanhaïne ♥
Collège; Rang étoilé IA Kanhaïne ♥
avatar

Masculin Nombre de messages : 338
Age : 28

Feuille de personnage
Alice: Déformation du son.
Commentaire:

MessageSujet: Re: Mini-Event ; Chassé Croisé au Parc Aquatique Lun 7 Juin - 22:47

Tout sourire, Yahiro contemplait le ciel. Le soleil était haut au dessus d'eux ; un temps parfait pour un jour tel que celui-ci. Son petit sac en forme de grenouille contenant son repas dans une main, le jeune garçon se recoiffa un instant. Il lui fallait paraître irréprochable face à sa future petite amie. Elle se tenait devant lui, il pouvait presque la toucher. Il sentait le souffle du vent faire bouger ses longs cheveux brillants et l'effleurer. Il sentait son parfum, envoûtant et la trouvait plus irrésistible que jamais.

Ils montèrent chacun leur tour dans le mini-bus coloré, prêts à vivre une expérience inoubliable. Lui-même n'était pas passionné par les poissons, et la perspective de vivre ce moment en compagnie de sales mômes ne l'enchantaient guère, et pourtant il était heureux. Enora était là. En vérité, il ne s'était inscrit à l'évènement que dans l'idée de passer un moment avec elle. Celle-ci ne s'était rendue compte de rien et il n'était même pas sûre qu'elle ait remarqué sa présence. En tout cas, la jolie lycéenne ne semblait pas avoir le moindre élan de tendresse pour lui. Pour elle, il n'était qu'un gamin, après tout.

Le petit blond monta dans le car, poussa une des gamines, et s'assit aux côtés de la belle Enora. Beaucoup de monde dans son dortoir parlait d'elle. Pas en bien, en vérité. On disait d'elle qu'elle était solitaire, renfermée, asociale. Il trouvait cela charmant et mystérieux.

"Salut. " dit-il, la voix plus tremblante qu'il ne l'aurait voulu, avec un sourire qu'il aurait souhaité 'cool' et pourtant qui faisait pâle figure à côté de l'apparent détachement de l'adolescente.

Il n'était même pas certain qu'elle le reconnaissait. Ils s'étaient rencontrés dans le parc, quelques mois plus tôt. Toutefois, s'en souvenait-elle ?

Bientôt, le car démarra. Et voilà, l'aventure débutait. Vacillant d'appréhensions, Yahiro fixait le paysage qui défilait. Ils sortaient de la ville pour mieux la rejoindre. Ils s'engageaient sur l'autoroute. Au loin, on apercevait des montagnes, des prairies et même des lacs. Puis, la ville ré-apparut. Certains essayaient de d'enclencher une discussion avec lui, mais il les repoussait en grommelant ; targuant qu'il était malade dans les transports. Peut-être qu'Enora ressentirait de la compassion pour lui, dans ce cas ?

Ils arrivèrent enfin dans le parking du parc aquatique. Le bâtiment était beau, grand et moderne. Cependant, Yahiro ne comprenait pas vraiment les goûts des architectes modernes qui préféraient le blanc, l'acier et les formes épurées aux couleurs vives et aux formes alambiquées. Une odeur d'eau, de javel peut-être, ressortait du bâtiment. Cela lui rappela ses expéditions à la piscine avec sa petite sœur chérie qui lui manquait. Sitôt le souvenir ravivé de cette enfant adorable et capricieuse, Yahiro se sentit plus compréhensif et amical envers les joyeux gamins qui l'entouraient. Il offrit même une sucette à l'enfant aux cheveux gris qu'il avait bousculé délibérément quelques minutes plus tôt.

Yahiro ne s'attarda pas vraiment à dévisager la caissière. Son âme d'enfant le poussait en direction du parc. En vérité, plus qu'il n'aurait aimé l'avouer, l'enthousiasme des mômes l'avait gagné et il se sentait surexcité et pressé de découvrir le parc dans son ensemble. Chacun criait vivement "les dauphins, les dauphins, les dauphins" et il se joignit aux autres, en riant.

"Les dauphins, les dauphins, les dauphiiiiiins !!!"

Soudain, alors qu'il tendait un billet en direction de la caisse, son point de vue sembla changer. Il se sentait rapetisser, car il voyait à présent à sa hauteur les visages des enfants qui l'entouraient. Il put distinctement apprécier le visage adorable d'Hanemi, les fesses galbées d'Enora, ... Son environnement paraissait avoir grandit. A présent, son regard atteignait à peine le haut de la caisse et les jambes des adultes. Et soudain, il se vit. Il vit son pantalon de soie bleue, son tee-shirt vintage. Son visage lunaire... Quelle expression terrorisée. Et lui, comme s'il avait reçu un coup de poing sur le crâne, se sentait si faible, tout d'un coup. Enfin, voyant son reflet dans les parois en métal de la caisse, Yahiro comprit. La sucette tomba de ses mains. Il était... cette gamine. Dont il ne connaissait même pas le prénom.

"Impossible... "

Quelle galère !! En plus, il se sentait incroyablement fatigué. Il se rappelait que l'enfant dormait souvent, n'importe où. Il espérait que cela ne lui arriverait pas à lui aussi. Et dans cette situation, il lui semblait intolérable de ne pouvoir savoir où Enora avait atterrit et comment il allait la draguer à présent. La partie était finie, il avait perdu.

Déshonoré et ressentant une certaine lassitude, le garçon quitta tristement la boutique, sans attendre le reste du groupe et s'assit sur un muret. Enfin, voyant que tout le monde partait sans lui, il les suivit, en traînant les pieds.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enora Myujiku
Lycée;
Rang Etoilé I
Lycée; Rang Etoilé I
avatar

Féminin Nombre de messages : 841
Age : 21

Feuille de personnage
Alice: Annulation des sons
Commentaire:

MessageSujet: Re: Mini-Event ; Chassé Croisé au Parc Aquatique Mar 8 Juin - 21:08

Debout dans la cour de l’académie, Enora attendait. Autour d’elle, les rires des enfants fusaient tels des notes d’une musique particulièrement belle. La seule personne calme dans ce groupe était un garçon blond du nom de Yahiro. Elle le connaissait, elle l’avait vu une fois dans le parc, mais il ne l’intéressait pas particulièrement à ce moment là. Maintenant elle était assez… mal à l’aise en sa présence. Son cœur battait plus vite, comme les ailes d’un oiseau pris au piège, c’était d’ailleurs pour cette raison qu’elle évitait de le regarder. Elle ne voulait pas se sentir aussi vulnérable, aussi faible. Pourtant même retournée, elle sentait le regard du garçon brûler son dos.
L’arrivée du car chassa un instant ces pensées de sa tête. Elle monta tranquillement dans le véhicule et s’installa à une place près de la fenêtre, une fillette aux cheveux cendrées à sa suite. Apparemment, celle-ci n’avait pas prévu de s’asseoir à ses côtés car ce fut Yahiro qui se retrouva sur le siège près d’elle. Son cœur tressauta dans sa poitrine.

*Calme, caaaalme, il me suffit de faire comme d’habitude et de l’ignorer… Oui, c’est ça, comme d’habitude…*
« Salut. »

Un seul regard tua toutes ses « bonnes résolutions ». La voix était légèrement tremblante, Enora se demandait bien pourquoi. Elle garda le silence quelques instant, puis, de peur de paraître impolie, choisi de répondre le plus évasivement possible.

« Hum… Bonjour… »
*Quel imbécile je fais !*


Après ça, le garçon ne lui adressa plus la parole de tout le voyage. En même temps cela la soulageait et en même temps elle éprouvait un vague sentiment de… déception ? Regardant autour d’elle, elle remarqua enfin les autres élèves l’accompagnant. La moyenne d’âge devait être de… Dix ans ? De toute façon elle aimait bien les enfants. La petite fille de toute à l’heure semblait dormir à moitié sur son fauteuil et deux fillettes d’environs dix et treize ans discutaient gaiement entre elles. Par la fenêtre les paysages défilaient rapidement, presque impossible à apercevoir.

Au bout d’une demi-heure de route, ils finirent par arriver. Devant l’immense bâtiment Enora frissonna d’excitation, c’était la première fois qu’elle se rendait dans un endroit comme celui-ci. Elle allait voir des dauphins aussi… Elle avait entendu les deux filles en parler derrière elle. En arrivant à l’intérieur, Yahiro offrit une sucette à l’enfant à demi endormie, sans que l’adolescente comprenne pourquoi… Bah, tout le monde avait ses petits secrets ! En s’approchant doucement de la caisse, elle vit ses compagnons de voyage donner un à un leur billet. Pendant une minute elle décrocha pour observer l’intérieur du hall.

« ATCHOUM ! »

Enora cligna des yeux et faillit pousser un hurlement de terreur. Le monde était soudain aussi petit que si elle avait dix ans ! Lentement, tremblant à moitié, elle regarda ses mains blanches et minuscules par rapport à celles qu’elle avait auparavant. Ses cheveux étaient désormais blancs comme de la neige. Elle releva alors la tête pour apercevoir… son propre corps ! L’adolescente commença à comprendre et ouvrit des yeux ronds comme des soucoupes.

*La joyeuse fillette du car !*

Mais comment était-ce possible ? La caissière peut-être… Et qui était dans son corps à elle au juste ?! Les autres semblaient un peu perdus mais commençaient à s’éloigner dangereusement d’elle et Enora jugea bon de les suivre. Que ferait-elle si elle se retrouvait seule ?? Et question plus importante encore, où était Yahiro ? Après tout, c’était l’unique personne qu’elle connaissait ici, et peut-être en saurait-il plus qu’elle sur cette affaire ? En plus, son mp3 était resté dans son ancienne poche alors qu’elle ne s’en séparait jamais… Elle se mit alors à ruminer dans son coin et faillit heurter la fillette à la sucette en s’arrêtant. D’ailleurs cette dernière avait quelque chose de familier dans le regard, mais… Qu’est-ce que c’était au juste ? Voyant que personne ne se décidait à parler, elle prit la parole.

« C’est Enora, je pense qu’il est bon de le préciser car comme vous l’avez remarqué nous ne sommes pas dans notre état, disons, normal… Je pense que le mieux serait que chacun dise son nom afin que l’on puisse se distinguer, ensuite, si quelqu’un a une idée pour nous sortir de là, je suis prenante…»


HRPG : J'ai pas eu le temps de me relire, désolée, donc si il y a des fautes vous pouvez me les signaler si vous voulez >///<
_________________
I'm a little princess of song ♫

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marika C. Cotter
Primaire; Rang étoilé III
Chaton perdu
Primaire; Rang étoilé IIIChaton perdu
avatar

Féminin Nombre de messages : 353
Age : 27

Feuille de personnage
Alice: Contrôle de la douleur
Commentaire:

MessageSujet: Re: Mini-Event ; Chassé Croisé au Parc Aquatique Mer 9 Juin - 14:23

Ah le ciel bleu, le soleil ! Les petits nuages qui moutonnaient dans le ciel, gaiement. Tout aurait dû être dans le ton à l'académie, mais non. Depuis la disparition du directeur, tous les élèves étaient assez ... tendus, sur les nerfs. Les pires rumeurs circulaient, et les disputes étaient fréquentes. Fuyant l'agressivité ambiante, Machi s'était comme souvent réfugiée dans sa distraction habituelle, lunaire, rêveuse. Plus de soucis avec qui que ce soit, ouf.

Et puis, quelques élèves avaient décidé d'organiser une sortie au parc aquatique, faisant fi des mauvaises langues qui se moquaient, dédaigneuses, des "gamins-qui-ne-pensent-qu'à-jouer". Enchantée, Machi s'était dépêchée de s'inscrire avant qu'il n'y ait plus de place, et c'était parti ! Ils étaient cinq, ils étaient joyeux, et ils allaient bien s'amuser. Simplement vêtue d'une robe blanche et légère, Machi détaillait ses compagnons d'expédition. Aucun qu'elle ne connaisse, malheureusement. Une lycéenne, un de ses sempaï de collège, une kohaï et une mignonne primaire aux longs cheveux cendrés !

Instinctivement, elle choisit de se rapprocher de ses deux kohaï, pressentant qu'avec la jolie lycéenne et son soupirant elle ne serait pas la bienvenue. Elle s'assit donc tranquillement à côté de la jeune fille à la blanche chevelure, et engagea la conversation :

"Bonjour ! Toi aussi tu es au collège, je crois ? Enchantée !"

Le tout ponctué d'un grand sourire joyeux. Bon, malheureusement, elle avait encore gaffé et ne s'était pas présentée. Comme d'habitude, elle s'en rendit compte bien plus tard, une fois le car parti.

"Oups ! Excuse-moi, je suis Machi Uesami, en classe D. Et toi ? Tu es en C je crois ?"

Gênée, la demoiselle se tourna vers la fenêtre, regardant défiler les prés le long de l'autoroute. Curieusement, elle se rendit compte que sortir se balader, seule, dans la campagne, ça lui manquait. Depuis qu'elle avait 10 ans, elle était enfermée en foyer, mais quelque chose en elle se souvenait de longues promenades en solitaire.
Et même, elle se souvenait d'être déjà allée dans ce parc. Elle ne savait quand, ni comment, ni avec qui, mais elle y était déjà allée. Elle avait même vu des dauphins liquides ! Enthousiaste, elle se tourna vers sa voisine et lui chuchota discrètement à l'oreille :

"Tu sais quoi ? Au parc, il y a des dauphins !"

Elle qui se croyait inaudible fut récompensée de ses précautions en voyant tous ses voisins sursauter. La fillette derrière elle, qu'elle croyait endormie, avait même l'air de l'écouter attentivement, comme si elle essayait d'en savoir plus. Renonçant à toute discrétion elle raconta joyeusement comment seraient les dauphins, et oh oui, comme on allait s'amuser.

En arrivant, elle était donc très gaie et admirative devant les merveilles que promettait le parc aquatique. Elle ne s'occupait pas du tout de prendre les places, laissant cette tâche aux "grands", et papillonnait de lieu en lieu, tout en restant assez proche des autres. Elle bâillait d'admiration devant les dauphins quand soudain...

"ATCHOUM !"

La jeune fille se sentit toute tourneboulée, et crut perdre connaissance quelques secondes. Quand elle reprit ses esprits, elle se sentait assez bizarre. Comme si elle avait beaucoup grandi en quelques instants. S'observant, elle vit de longues jambes, une longue chevelure d'un noir brillant qui pendant sur ses épaules et elle avait même de la poitrine ! Ahurie, elle mit un certain temps à comprendre ce qui lui arrivait, après avoir entendu Hanemi parler avec la voix d'Enora. Oh non, elle était dans le corps de la jolie lycéenne ! Comment cela avait-il pu arriver ?

Levant timidement cette main blanche et manucurée qui ne lui appartenait pas, elle signala qu'elle était là d'une voix faible :

"Hey, ici Machi. Quelqu'un sait ce qu'il s'est passé ? J'ai juste entendu un éternuement..."

Elle lança un regard désespéré à Hanemi/Enora, attendant visiblement que la lycéenne, en tant que la plus âgée, prenne la direction des opérations.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanemi F. Segawa
Collège; Rang étoilé II
♣ Fairy Queen~
Collège; Rang étoilé II♣ Fairy Queen~
avatar

Féminin Nombre de messages : 231
Age : 19

Feuille de personnage
Alice: Alice de la Fantaisie
Commentaire:

MessageSujet: Re: Mini-Event ; Chassé Croisé au Parc Aquatique Mer 9 Juin - 18:54

Hanemi riait. Hi ! Hanemi s'agitait. Ho ! Hanemi faisait la folle. Hu ! Hanemi était heureuse ! [...]

Quelques semaines avant, elle avait pris son calendrier rose à pois verts et à rayures bleues, avait pris un marqueur noir et avait tracé une croix qui débordait sur tous les autres jours. Personne n'aurait jamais pu savoir quel jour était coché, mais, elle seule avait l'immense pouvoir de ne jamais se tromper de jour. Surtout pour un jour comme celui là. Chaque soir, elle regardait pendant environ dix minutes la croix placée sur la fameuse journée, puis gribouillait en rouge fluo les jours écoulés. Autant dire que le pauvre calendrier martyrisé était illisible désormais. Rares sont les occasions où Hanemi s'agite et attends de cette manière. Ce jour, qu'on ne distinguait presque plus sous les gribouillages, était l'instant suprême, encore mieux qu'un requiem de la liberté, plus fascinant que les sept merveilles du monde. Le suspens est à son comble.

La cause de cette agitation excessive est le fait que la fillette allait aller à un parc aquatique. Un parc aquatique ! Vous rendez-vous bien compte que ce que cela représente pour une fille comme Hanemi, qui, dans son enfance, avait été cloîtrée dans son manoir trop souvent et dont l'univers s'arrêtait à peine à la limite du domaine de ses parents ? Avouez ; vous ne comprenez pas. Mais pour la demoiselle, c'était une occasion unique et rêvée. Primo, elle aimait l'eau, les jeux d'eaux, les poissons et les mammifères marins. Deuzio, elle allait pouvoir s'évader et faire plein de rencontre. Pour finir, rien que d'entendre ces deux mots : « parc aquatique » la faisait frissonner. Liberté, amusement... Cette journée avait tout pour être parfaite et ce qui était encore plus merveilleux, c'est qu'elle ne venait que de commencer !

La seule chose qui avait un peu ternis l'éclat de cette joie soudaine, c'est le fait que son professeur principal lui ait dit « Segawa, ne chahutez pas, calmez vous et par pitié, n'utilisez en aucun cas votre Alice de malheur ! ». Pff. Cela l'avait profondément vexée, mais elle s'en moquait de toute façon. Elle savait que ce type avait peur d'elle depuis le jour où la petite fille avait fait fondre le tableau noir, comme de la neige, sur son idiote de tête. La chipie faisait celle qui n'avait rien entendue, ignorant les limites.

Elle s'était levée deux heures plus tôt que d'habitude. Elle poireautait devant l'arrêt de bus. Hors de question de le rater, si cela arrivait, elle se suiciderait. C'aurait été le comble du comble... Elle s'était habillée avec une robe blanche et rose clair avec des noeuds, des rubans et des froufrous à gogo -sans doute croyait-elle passée inaperçue, hein ?-. Elle avait des ballerines de ville rose à rayures blanches et avait un béret blanc orné d'un gros ruban rose qui se terminait en un gros noeud papillon, fièrement posée sur sa tête. Elle avait son sac à dos peluche à la main, il était impossible quelle l'oublie. Les minutes passaient. Les autres académiciens arrivèrent. Il y avait parmi eux une primaire, deux collégiens et une lycéennes. Un seul garçon était dans cette troupe, et Hanemi en était très contente. Elle n'aurait pas aimée être coincée entre une multitude de garçons lors de son escapade.

Ils montèrent tous dans le car. Le paysage que l'on voyait à travers la vitre était surprenant. Quand la demoiselle n'était ni en train de chantonner, ni en train de grimper sur les sièges, ni en train de faire des grimaces, elle collait son nez sur la vitre. Vallées, petites collines et prairies défilaient. Le ciel d'un bleu limpide de printemps surmontait le vert de la « campagne » de l'académie. Le soleil brillait et poudroyait. Quelques nuages flottaient dans l'air, ils étaient si beaux ! Encore plus blancs que les cheveux d'Hanemi. Elle était absorbée.

Elle n'avait pas encore remarqué qu'une autre fille du collège s'était assise à ses côtés. La fillette ne l'avait aperçue que lorsqu'elle avait voulu regarder par la fenêtre opposée. Au début, la chipie avait sursauté. Elle avait cru que le garçon était assis à sa gauche. Si cela avait été le cas, elle aurait crié si fort que tout le monde en serait devenu sourd. Heureusement pour elle -et aussi pour les pauvres oreilles de ses camarades- c'était une charmante fille qui s'était assise. Elle était simplement vêtue d'une robe blanche assez simple. Hanemi lui adressa un sourire si mignon que même un rocher aurait fondu en le voyant. Elles allaient surement bien s'entendre. D'ailleurs, c'est cette fille inconnue qui engagea la conversation.

"Bonjour ! Toi aussi tu es au collège, je crois ? Enchantée !"

« Je suis enchantée également ! » sifflota la demoiselle. « Je suis bel et bien au collège ! Ha ! C'est un plaisir ! »

Cette fille mystère avait également affichée sur son visage un sourire rayonnant. Il y a eu une pause. Personne ne parlait, ou du moins, la petite chipie ne s'occupait pas des autres. Elle avait une super copine potentielle à ses côtés, une fille qui ne l'avait pas trouvée bizarre et qui n'avait pas hésité à lui parler. Cette fille dont-on-ne-connait-pas-le-nom avait tout pour plaire à la fillette. Soyons joyeux et heureux, mes amis ! La vie rit ! Mais un rire que l'on n'entendait pas, car aucun son ne sortait de la bouche de l'une et de l'autre. La fille dont-le-nom-est-inconnu brisa le silence malgré tout avec un air de quelqu'un qui avait fait une bêtise.

"Oups ! Excuse-moi, je suis Machi Uesami, en classe D. Et toi ? Tu es en C je crois ?"

« Waah ! Comment tu as deviné ? » dit Hanemi plutôt surprise. « Moi, c'est Hanemi ; Hanemi Fantaisie Segawa. »

Machi tourna alors brusquement la tête en face de la vitre. Elle avait l'air mélancolique et pensive. Sa Mademoiselle décida de ne pas la déranger. Son amie devait être en train de se remémorer un souvenir ou on ne sait quoi, se serait impoli de l'interrompre. Pour se distraire, la fillette se mit à refaire comme avant l'intervention de sa sempaï -car, même si elle n'avait qu'un an de moins, Fantaisie la considérait comme tel-, c'est-à-dire chahuté. Elle fit tournoyer son sac peluche dans l'air, chanta à plein poumon, sautait et tournait sur elle-même. Mais, la demoiselle s'en lassa et se calma. Elle pensait à quelque chose, puis à une autre. C'était un brouillard. Elle fermait les yeux. Le voyage était long.

Machi-sempaï chuchota soudainement à l'oreille de la fillette ces mots si :

"Tu sais quoi ? Au parc, il y a des dauphins !"

« Quoi ?! » cria Hanemi « Des dauphins ? Youpiiiii !! »

Elle n'avait pas cherché à savoir qui l'entendait. Une amie était tout près d'elle et cela comptait le plus, encore plus que tout. Elle faillit oublier la raison de sa venue dans ce bus... Le parc aquatique ! Elle fut parcourue d'un frisson. Elle l'avait oublié ! La journée se promettait alors encore plus prometteuse que jamais. [...]

Le voyage prit fin. Le parc était devant les yeux ébahis de tout le monde. Le pauvre ! « A sa place, songea la fillette, je serais un peu gênée et je me cacherais ! » Le bâtiment était grand beau et moderne. Mais triste. Tout couvert de blanc avec des formes simples et in originales, avec de l'acier gris. Dire que cet endroit avait fait des milliers d'heureux et avait pondu des centaines de sourires... Elle était un peu déçue. Pourquoi le faire blanc et pas bleu ? Elle aurait compris bleu, car l'eau est bleue. De plus, cela aurait été déjà plus gai que ce blanc, qu'après réflexion, était immonde ! Blanc, comme ses cheveux, comme l'hôpital... Oui, c'est cela, l'hôpital...

*Arrête. C'est idiot. Tu vis et tu vas t'amuser. Que veux-tu de plus, miss Fantaisie ?* se dit-elle à elle-même.

Elle chassa cette pensée de son esprit. Elle entra. Elle affichait une expression triste, presque malheureuse. Elle n'espérait pas que le parc aquatique lui fasse penser à l'hôpital, où elle fit intubée et ventilée... Enfin. Ce n'est pas grave. Elle allait se détendre. Un de ces camarades remit les billets à la caissière. Cette bonne femme là, elle n'avait pas l'air dans son assiette. Quelle maladroite ! Elle avait de la peine à maintenir les billets dans ses mains... Nan mais vraiment... Dire qu'elle est là depuis toujours et qu'on dirait un stupide stagiaire ! C'est à vous choquer. Le pire, c'est qu'elle était malade. Elle tenait un mouchoir. Vous imaginez la suite. Cela ne rata absolument pas. Elle éternua, sur le joli minois de sa Mademoiselle en plus !

« ATCHOUM ! »
« Espèce d'idiote ! » hurla Hanemi indignée. « Mettez la main devant la bouche quand... vous... éternuez... »

Elle se sentait légère, tout d'un coup. Comme un oiseau qui vole. Elle n'arrivait plus à parler. Elle essayait d'ouvrir la bouche. En vain, c'était impossible. Pour la simple et bonne raison que son âme sortait de son corps. Elle fermait les yeux. Elle s'envolait. C'était devenu un poids-plume. Puis, comme un rêve, elle est revenue dans le monde des humains. L'âme tomba et atterrie... Dans le corps du garçon. Il ne pouvait rien arriver de pire.

Hanemi... Enfin, Hanemi qui était dans le corps du garçon, regarda par hasard dans le miroir. Elle vit. C'était un garçon. Elle cru d'abord que le garçon regardait le miroir et que ce n'était pas elle, car elle ne devait pas être dans l'angle de la glace. Cependant, c'était trop étrange. Elle fit une grimace dégoutée. Puis, elle brailla si fort qu'elle en eu mal à la gorge.

« Nooooooooooooooooooooonnnnnnnnnn !!!!!!!!!!!!!! »

Elle s'est mise à pleurer. Elle s'arracha les cheveux, enfin, les cheveux du garçon. Elle se mordit elle-même, ce griffa de toutes ses forces. Elle s'est mise à genoux et pleura encore et encore. Des cheveux gisaient au sol. Elle saigna. Son nez coulait, débordait presque. Elle allait surement ruiner l'image de ce pauvre garçon dans lequel son âme était allée. Mais, plus rien ne pouvait l'arrêter dans ses crises de folies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorcha Sheehan
Primaire
Rang Etoilé Zéro
Primaire Rang Etoilé Zéro
avatar

Féminin Nombre de messages : 136
Age : 27

Feuille de personnage
Alice: Matérialisation des rêves
Commentaire:

MessageSujet: Re: Mini-Event ; Chassé Croisé au Parc Aquatique Jeu 10 Juin - 6:46

Elle n’en revenait pas- elle allait enfin aller au parc aquatique! C’était le genre de chose dont rêvait tout élève de primaire, lorsque l’on considérait le fait qu’elle ne pouvait y aller seule –et qui aurait voulu y aller avec elle? Elle aurait eu l’impression de s’imposer si elle avait demandée à Killian, parce qu’il ne disait jamais non. Les adultes, eux, ont autres choses à faire, comme des examens et tout [enfin, ça reste une bonne excuse]. Sauf qu’aujourd’hui, plus rien ne pouvait l’arrêter : on avait proposé d’aller au parc en groupe, donc elle n’obligeait personne, et en plus, elle avait de la chance : elle avait déjà aperçue Machi , qui était dans la même classe d’habilité qu’elle –et elle pouvait aussi compter sur le fait qu’Enora, la plus grande, en faisait partit pour se sentir plus à l’aise.

Oh, mais il ne faut pas s’y méprendre, elle était bien un peu gênée, parce qu’elle était la plus petite et de loin la plus jeune. Alors, elle choisit avant d’entrer dans le bus une proie personne qu’elle jugea apte à être gentille et conciliante. Enora, pourquoi pas? Elle était jolie et calme, et ne pourrait lui en vouloir si elle lui demandait gentiment de s’asseoir avec elle, non? Le grand garçon lui faisait un peu peur, et les deux autres avaient l’air du même âge; elle n’aurait pas voulue trop s’imposer non plus. Alors, elle entra timidement dans le car qui devait les mener jusqu’au par cet s’arrêta un moment devant la place libre aux côtés d’Enora, n’osant pas ouvrir la bouche, de peur d’en sortir des bêtises.



-Aïe! laissa-t-elle tomber alors qu’elle sentait quelqu’un la bousculer dans son dos.



Elle avança vivement, hébétée. Le grand garçon venait de lui voler la place libre, ou elle rêvait? Elle se promit de le mettre sur sa liste noire si jamais confirmation de ce fait il y avait –il avait beau être plus grand, c’est le genre de chose qui ne se fait pas. Pourquoi ne pas simplement le lui demander? Oh, bien entendu, pour elle, le concept de gêne que cela aurait pu lui entrainer n’était pas tout à fait au point, mais à quelque part, elle se demanda s’il n’y avait pas quelque chose entre eux. C’était pour ça, alors; elle non plus n’aurait pas aimée que quelqu’un se mette entre elle et son cousin; aussi accepta-t-elle cette boutade sans plus rechigner et l’encouragea en son fort intérieur. Elle allait tout faire pour qu’il puisse être tout le temps avec elle, tiens! Pour s’excuser d’avoir voulu prendre sa place dans le car.



Elle s’assit derrière les deux collégiennes, baillant un peu; elle s’était tout juste réveillée à l’heure et n’avait pas l’impression d’avoir assez dormie. Il faut dire que la veille, elle avait passée une partie de sa nuit à préparer son sac de plage. Le thème de son insomnie : qu’est-ce qu’on se doit bien d’amener à un parc aquatique? Elle avait même fait une liste pour être certaine de ne rien oublier. Elle avait même mise son costume de bain –du style cours de natation, mais quand même dans une jolie couleur noire des plus mode- sous ses vêtements pour être certaine de ne pas perdre de temps : tout l’intérêt du parc aquatique reposait dans la baignade, n’est-ce pas? Elle avait également amenée des vêtements pour se changer plus tard, de la crème solaire, des en-cas (avec des biscuits au chocolat fournis par Killian, rien de moins) et son billet, avec un peu de monnaie. Et quelques jouets aussi –autant dire que le sac était plein à craquer sur le dos de la petite fille.



-Tu sais quoi ? Au parc, il y a des dauphins !



Elle ouvrit des yeux grands comme des soucoupes, abandonnant aussitôt sa rêverie quasi permanente. Des dauphins? C’était bien les grands poissons (non, c’est des mammifères, mais bon hein) qui sautaient dans l’eau et faisaient de jolis sons? De ceux que l’on pouvait toucher et nager avec si l’on était bien sage en écoutant ce que le monsieur en avant avait à nous dire? Si c’était pour toucher un dauphin, elle ferait tout, même écouter sans s’endormir –elle y parviendrait. Sans doute. Avec un peu d’effort…



-Quoi ?! Des dauphins ? Youpiiiii !



Il y en avait au moins une qui avait eu la même idée qu’elle, mais pour la peine, elle se sentit emportée dans son élan d’allégresse et, quelques instants plus tard –après avoir entendu tout un topo des plus fascinants sur les merveilleuses créatures que sont les dauphins- se retrouva même à chanter en cœur avec les autres, oubliant que le mot Dauphin ne faisait pas nécessairement partit des mots qu’elle prononçait le mieux. Peu importait, de toute manière; même le grand garçon chantait et, pour la peine, ils chantaient bien trop fort pour qu’on puisse vraiment l’entendre. Elle descendit donc du car le cœur tout léger –beaucoup plus que son sac en tout cas- et sautilla jusqu’à la réception, passant un moment à farfouiller dans ses choses pour y retrouver le billet. Elle ne l’avait pas oublié, toujours? Non, il était simplement dans une poche qu’elle avait gardée à cet effet.



Elle jeta un regard en coin au sac de la grande aux cheveux blancs, le détaillant sous toutes ses coutures. Il était bien unique, c’est le moins qu’on puisse dire! Elle tenta de le graver dans sa mémoire, espérant y rêver plus tard. Elle aimait rêver de jolies choses par-dessus tout. Elle ferma les yeux un moment, se sentant un peu fatiguée –c’était parce qu’elle avait pensée à dormir, n’est-ce pas?



Nooooooooooooooooooooonnnnnnnnnn !!!!!!!!!!!!!!



Elle sursauta, tirée de sa rêverie habituelle par un cri des plus stridents –qui s’arrêta violemment. Elle eu soudain un haut-le-cœur et se sentie perdre l’équilibre, tombant sur le sol, visage tourné vers le plafond. Elle se redressa bien vite, regardant ses extrémités qui lui semblaient maintenant beaucoup plus éloignées qu’avant.



-C’est ça, une poussée de croissance? fit-elle tout innocemment. J’avais cru que ce serait plus long…



Elle s’interrompue en regardant le garçon du car –celui-là même qui lui avait donné une sucette plus tôt, pour une raison quelconque qui avait fait battre son cœur devant tant de générosité- qui se roulait par terre, s’arrachant les cheveux et ne semblant plus se maîtriser. Elle resta un moment comme pétrifiée sur le sol avant que les informations que ses capteurs auditifs avaient perçus auparavant ne se rendent véritablement à son cerveau; la réceptionniste avait éternuée, et quelqu’un s’en était plaint. Machi avait précisée qu’elle était Machi –qu’elle drôle de chose! Les présentations n’avaient-elles pas été faites auparavant?- et avant cela, Enora avait dit que tout le monde n’était pas dans son état normal. C’était parce que tout le monde avait trop hâte d’être en train de se baigner?



Elle leva les yeux de sur Yahiro pour ensuite regarder autour d’elle. Même assise, elle pouvait voir que quelque chose n’allait pas avec sa grandeur. Ses cheveux avaient rétrécis? Et ses vêtements alors, ils s’étaient changé tous seuls lorsqu’elle ne regardait pas? Elle portait maintenant la robe de Machi, à ne pas en douter; dans ce cas, Machi portait-elle ses vêtements à elle? Bien sûr que non- jamais ils ne lui feraient, c’était impensable. Alors, elle regarda autour d’elle pour voir où exactement étaient ses vêtements, jusqu’à les trouver sur une autre petite fille, qui possédait des cheveux gris comme elle, et des yeux bleus ensommeillées –quoiqu’un peu troublés en ce moment- et bref, la même physionomie qu’elle, quoi. Elle se regarda dans les reflets du comptoir en acier et se surprit à avoir des cheveux bruns coupés courts, des airs plus féminins qu’elle n’en avait jamais eu et décidément pas irlandais. Elle ressemblait en tout point à sa Senpai!



-Fait pas ça! dit-elle en prenant le visage d’Hanemi entre ses deux mains, la regardant droit dans les yeux. On ne t’as jamais dit de pas briser la choses des autres?



Bah oui quoi, ‘il’ se faisait mal, c’était son affaire –quoique cela attristait grandement la petite fille- mais dans ce cas ci, si tout le monde n’était pas dans son état normal et que cela se référait à leur changement de corps subit, et bien, ‘il’ était en train d’abimer le corps de Yahiro sans sa permission, et certainement à son plus grand dam. Mais, du coup, elle se trouva toute déboussolée de tenir un visage plus vieux qu’elle entre ses mains et ne savait trop que faire d’autre que de la fixer longuement, hésiter en la désapprobation et le ‘moi aussi je flippe trop, aide moi!’. Sauf que quand on fait le calcul, il n’y avait qu’un seul garçon, et donc, c’était une fille qui était dans son corps : elle ne pouvait pas imaginer à quoi cela ressemblait et ne voulait pas trop savoir, en fait. Elle préférait laisser à Killian ce genre de chose.



-J-je dois aller aux toilettes, murmura-t-elle en sentant la peau délicate du visage de Machi s’empourprer (enfin, le sien maintenant). Tu veux bien venir avec Soraka?



Bon, au moins, elle s’évitait la honte d’avoir demandé une telle chose à Yahiro –parce qu’il ne pouvait pas être dans son propre corps- et avec un peu de chance, personne d’autre ne l’avait entendue. Vous voyez –le stress de la découverte d’un nouveau corps, c’est quelque chose pour une petite fille. Oh, mais en fait, elle pouvait peut-être cacher ça…



-Qui veut aller à la salle de bain se changer pour mettre le costume de bain? lança-t-elle à tout hasard, espérant percevoir des réponses positives. Je veux voir les dauphins bientôt!



Parce que non, de savoir que son corps était maintenant utilisé par quelqu’un d’autre n’était pas si important que ça, au final. Les dauphins n’attendaient, après tout, qu’elle pour commencer la baignade, et il n’y avait pas grand-chose qu’elle aimait plus que ça, se baigner.



[Ouais bon désolée du retard, je pensais pas que tout le monde avait posté ^^;; j’espère que ça vous suffira pour le moment…]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yahiro Towokaru
Collège; Rang étoilé I
A Kanhaïne ♥
Collège; Rang étoilé IA Kanhaïne ♥
avatar

Masculin Nombre de messages : 338
Age : 28

Feuille de personnage
Alice: Déformation du son.
Commentaire:

MessageSujet: Re: Mini-Event ; Chassé Croisé au Parc Aquatique Mer 16 Juin - 22:21

Les mains dans les poches, Yahiro traînait les pieds et suivait le groupe s'en vraiment s'en faire. Pour une fois, il se fichait de la situation, et même de son apparence. Peu importait même ce sourire béat qui s'afficha soudain sur son visage lorsque Enora prit la parole.

Non mais quelle classe, nom d'un chien !! Enora, quel charisme ! Le petit blond la vénérait d'autant plus qu'à présent, elle redonnait de la pêche et de l'espoir à tout le monde en prenant les choses en mains. Yahiro parvint même à réveiller son corps endormi afin de lever la main et de pousser de sa petite voix un :

"Ici Yahiro." en un court filet aiguë, avec ce décalage entre les intonations de voix d'une petite fille et celles d'un jeune homme désabusé.

Sa voix de fillette le surprit, cependant il resta serein et se contenta de jeter des regards épris en direction de la nouvelle Hanemi. Il la trouvait belle, même dans cette seconde enveloppe. Il admirait ses longs cheveux blancs et ses grands yeux à l'expression décidée. Sa délicate bouche, aux lèvres charnues, qui tremblaient légèrement à cause de l'émotion, semblaient irrésistibles.

Curieusement, à présent qu'il était à nouveau un enfant, il se préoccupait plus de son entourage. Il dévisagea Machi, la trouvant presque aussi jolie qu'Enora. Et puis, Hanemi aussi, était jolie.

Il ne tourna même pas un regard vers le Yahiro qui criait. Il se sentait totalement détaché vis à vis de cet inconnu geignard et hystérique. Il préférait ne pas penser à son propre corps abandonné aux mains d'une gamine capricieuse et folle à lier. Toutefois, il fut incroyablement reconnaissant envers la personne qui contrôlait vraisemblablement la collégienne brune. Machi avait arrêté l'enfant, l'avait grondé gentiment, et il sentait son corps un peu plus en sécurité, à présent qu'elle était là pour veiller sur lui.

Soudain, il se rappela qu'il était la gamine aux cheveux cendrés. Et s'il ne parvenait pas à enfiler son maillot de bain ? Ou qu'il était incroyablement laid avec plein de couleurs partout et qu'il se tapait la méga honte ? Yahiro jeta des regards de tout côté afin de voir s'il n'était pas possible d'échanger le maillot ou d'en acheter un nouveau dans une boutique. Bah, de toutes façons, il n'avait pas d'argent... En tant qu'un étoile Yahiro n'avait pas beaucoup d'argent de poche, et ça ne comptait pas beaucoup, d'après lui. Et puis même, ce ne serait même pas lui qui se taperait la honte mais bien la gamine dont il empruntait l'apparence.

Le garçon suivit les filles jusqu'aux vestiaires et se posa encore une question, à priori futile et pourtant qui comportait un sacré problème : avait-il le droit de pénétrer dans les vestiaires des filles ? Il ne voulait pas voir ces gamines toutes nues (sauf peut-être Enora...). Il était trop jeune pour ce genre de chose, il le ressentait bien même s'il ne l'aurait avoué pour rien au monde. Et pourtant, en tant que gamine, il lui était interdit d'entrer chez les hommes.

"Heu... Heu... " lança t-il, rouge pivoine et sautillant d'une jambe à l'autre comme pour une envie pressante.

Finalement, on put voir une fillette aux longs cheveux grisonnants suivre un groupe de filles en fermant les yeux, les narines et la bouche ; se tenant aux murs pour se guider et tatonnant dans l'air jusqu'à entrer dans un vestiaire libre. Enfin, il rouvrit les écoutilles et balança tout le contenu du sac afin de voir ce dont il disposait à présent. Une robe rouge... De la crème solaire... Une peluche... Une serviette et des soins de douche... Mais, une fois le sac débalé, il ne trouva rien. Cette stupide gamine n'avait pas pris de maillot ou quoi ?! Lui, n'avait jamais eu à mettre son maillot sous ses vêtements, et il n'y pensa pas immédiatement. Il paniquait, tournait sur lui-même et finit par tomber ; il n'était pas vraiment à l'aise sur ces jambes fluettes. Le maillot de bain apparut soudain sous ses doigts aux phalanges blêmes ; sous sa robe soulevée par la chute. Il poussa un soupir de soulagement. Noir, c'était parfait.

Yahiro enleva d'un geste brusque les vêtements qu'il portait et fourra tout aussi brutalement les affaires dans le sac plein à craquer. Il donna quelques coups de poings sur le sac pour que tout rentre, mais, avec ses minuscules doigts, il n'arrivait pas à grand chose. Enfin, il surgit bruyamment du vestiaire et courrut tel Orphée jusqu'à la sortie en prenant garde de ne pas se retourner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enora Myujiku
Lycée;
Rang Etoilé I
Lycée; Rang Etoilé I
avatar

Féminin Nombre de messages : 841
Age : 21

Feuille de personnage
Alice: Annulation des sons
Commentaire:

MessageSujet: Re: Mini-Event ; Chassé Croisé au Parc Aquatique Ven 18 Juin - 18:19

    Après son court discours, Enora vit les autres se diriger vers les vestiaires afin de se changer. Bah après tout, elle ça ne la dérangeait pas plus que ça… Mais comment allait bien pouvoir faire Yahiro et Hanemi ? Se changer dans les vestiaires appropriés à leur corps semblait normal mais accepteraient-ils seulement ? La jeune fille savait qu’à leur place elle serait déjà morte de honte… Finalement elle se vit accompagner une petite fille aux cheveux gris, fermant les yeux et avançant lentement en tâtonnant. En observant Yahiro comme ça, l’adolescente en fut presque à prier que Sorcha avait bien mis son maillot de bain en dessous…

    Quelques minutes plus tard, le groupe des « filles » était prêt et se dirigeait vers les bassins du parc aquatique. C’était… tout simplement immense ! Des piscines gigantesques à n’en plus finir, des cascades se fracassant dans une rivière aussi bleue que le ciel de cette journée ensoleillée et tout au fond, dans un aquarium géant… les dauphins ! Ceux tant attendus par tout le monde ! Ils apparaissaient et disparaissaient au rythme de l’eau, tels des insectes dans leur arbre. Oubliant alors dans quel corps elle était, Enora ne put s’empêcher de courir vers les mammifères marins en criant de joie.

    « Gyaaaa, trop chouuuuu ! <3 Vous avez vu, vous avez vu ?! »

    Elle avait l’impression d’avoir dix ans, quand sa mère l’emmenait encore au zoo. Peut-être que son nouveau corps déteignait sur elle… Peut-être que bientôt elle deviendrait complètement Hanemi et qu’elle ne se souviendrait même plus de qui elle était en réalité ? Peut-être que Yahiro dans le corps de Sorcha ne se rappellerait plus d’elle non plus ?!
    Étrangement, ce fut plus cette dernière idée qui la plongea dans la panique que le fait de ne plus être elle. Enora se mit donc à regarder les autres avec beaucoup plus d’attention, guettant le moindre signe de changement. Sans rien trouver. Alors, ça voulait dire qu’elle était vraiment capable de réagir comme ça ? Même si elle avait été avec son corps ? La jeune fille se sentit rougir mais ses nouveaux amis ne semblèrent pas le remarquer. En réalité ils n’avaient même pas l’air choqué par son comportement, eux aussi fascinés par la danse des dauphins. Elle avait peur en fait, peur que tout change à jamais et les enfants à ses cotés n’avaient pas l’air de se rendre compte du danger de la situation. En même temps si elle disait ce qu’elle pensait en ce moment même, elle risquait de faire peur à tout le monde. C’était elle la plus grande, c’était donc à elle de s’occuper de ça, à elle de s’inquiéter pour eux tous. C’était donc décidé, désormais elle ferait attention au moindre détail, au plus petit problème, à chaque difficulté rencontré par ses amis. Pour le moment tout ce passait pour le mieux, il fallait se détendre, essayer de s’amuser aussi car c’était en priorité pour ça qu’elle était venue tout de même !

    « Vous voulez vous baignez ? Moi j’y vais alors je me demandais si ça vous intéressait… parce que… heu… enfin, voilà… »

    Et elle se sentit de nouveau rougir… Décidément, une vrai tomate aujourd’hui. Sur ce elle se dirigea en courant à moitié vers la piscine, essayant de s’enfuir le plus loin possible de ces regards derrière elle. Soudain, arrivée vers le bord de la piscine, elle sentit l’eau affluer sous son pied droit et bascula d’un seul coup en avant. Elle n’eut même pas le temps de comprendre qu’elle tombait que l’eau rentrait dans ses poumons. En grimaçant elle essaya de pousser le fond de la piscine pour remonter avant de se rappeler qu’elle était désormais dans le corps d’une assez petite fille. Assez petite pour ne pas toucher le fond d’une piscine de deux mètres de profondeur.

    *Hum… dommage…*

    Sa tête tournait, vite, très vite, il fallait nager pourtant, oui il fallait nager… Le noir l’engloutissait, tout était sombre, elle devait pourtant s’occuper des autres restés en haut. Un violent coup dans le dos la fit soudain remonter à la surface et s’étaler de tout son long sur la surface rugueuse du sol. Enora crachota un peu, et repris lentement son souffle.

    « Qui ? »

    Personne ne semblait avoir bouger pourtant… Alors elle se retourna et elle la vit. Cette vague immense qui la regardait les yeux grands ouverts. Qu’est-ce que c’était encore que ce truc…




    HRPG : Hahaha, j'espère que ça plaira à tout le monde... parce que sur le coup j'avais pas trop d'inspiration alors j'ai un peu bidouillé >///< Si il y a quoi que ce soit qui dérange je changerais d'accord ?

_________________
I'm a little princess of song ♫

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marika C. Cotter
Primaire; Rang étoilé III
Chaton perdu
Primaire; Rang étoilé IIIChaton perdu
avatar

Féminin Nombre de messages : 353
Age : 27

Feuille de personnage
Alice: Contrôle de la douleur
Commentaire:

MessageSujet: Re: Mini-Event ; Chassé Croisé au Parc Aquatique Mer 23 Juin - 20:34

Spoiler:
 

Machi avait suivi tranquillement tout le monde aux vestiaires, et si son nouveau corps l'intriguait et l'avait un peu gênée pour mettre le maillot d'Enora, elle s'en était plutôt bien tirée, attentive à ne pas gêner la jeune fille en agissant mal avec son corps. Elle s'observait donc dans une glace, une serviette sur le bras. Les formes du corps d'Enora la surprenaient un peu, elle qui n'en avait que peu, et elle admirait les longues jambes fines de la lycéenne.

*Eh bien... C'est... surprenant...*

Mais aussitôt, un sourire fleurit sur ses lèvres, quand elle observa le petit groupe et vit son propre corps habité par une fillette, Soraka si elle avait bien compris ce que disait sa propre bouche. C'était assez étrange de se contempler de l'extérieur. Son corps n'agissait pas comme d'habitude, et ses mouvements un peu maladroits la faisaient rire. La collégienne hésitait à se rapprocher de Soraka - quel nom étrange ! Elle ne l'avait encore jamais entendu - pour vérifier que la petite fille n'était pas désorientée quand elle aperçut les dauphins.

Oh merveilles ! La demoiselle avait déjà vu ces gracieux mammifères marins dans son enfance, mais le mur qui lui empêchait d'accéder à ses souvenirs ne lui permettait que d'entrapercevoir des ombres argentées au long corps fuselé. La réalité était bien plus vivace et impressionnante pour la jeune japonaise. Les voir glisser dans l'eau avec grâce, comme s'ils dansaient, leur sourire... Tout cela laissait baba les élèves alice, et ils restèrent longtemps à les contempler d'un air ravi.

Jusqu'à ce qu'Enora/Hanemi décide de se baigner et tombe dans la piscine à grand bruit. Savait-elle nager au moins ? Du moins... Le corps savait-il, lui, quoi faire ? Effectuant un mouvement, l'expression rêveuse, la jeune fille vérifiait que le corps d'Enora connaissait au moins les mouvements de base, et s'apprêtait à aller la secourir, au cas où, quand une vague la rejeta sur la "plage".

"Hey, qu'est-ce que c'est que ça ? Vous avez vu la vague ? Elle sourit !"

Machi n'avait aucun souvenir de vagues magiques dans ce parc, encore moins de vagues qui souriaient ! Mais ses souvenirs étaient si peu fiables... Déjà quatre ans qu'elle vivait avec un blanc pour tout passé, et elle n'avait retrouvé que quelques bribes de sa mémoire, aux couleurs pâlies, à moitié effacées. Une grimace un peu douloureuse, mais un bruit la ramena au présent.

La moitié des baigneurs considéraient le phénomène avec ahurissement. Elle put donc en déduire que ce n'était pas une quelconque animation prévue par le parc aquatique... Ni rien d'autre. D'un pas mécanique, elle fit se mouvoir le corps de la lycéenne jusqu'à Enora qui n'avait pas bougé, un peu hébétée.

"Eh, ça va ? Tu as avalé de l'eau ?"

Presque comme dans un rêve, elle vérifia que la jeune fille respirait normalement, et que sa peau avait une couleur normale. Elle ne se souvenait pas d'avoir aucune compétence médicale, ni rien... Mais ce n'était pas le moment d'y penser. Il fallait plutôt comprendre ce qu'il s'était passé, et vu les circonstances, il n'y avait pas de doute à avoir.

"L'un d'entre vous possède un alice de l'eau ?" demanda-t-elle en se tournant vers le reste du groupe.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanemi F. Segawa
Collège; Rang étoilé II
♣ Fairy Queen~
Collège; Rang étoilé II♣ Fairy Queen~
avatar

Féminin Nombre de messages : 231
Age : 19

Feuille de personnage
Alice: Alice de la Fantaisie
Commentaire:

MessageSujet: Re: Mini-Event ; Chassé Croisé au Parc Aquatique Jeu 15 Juil - 10:45

Spoiler:
 

Hanemi ne s'était pas totalement remise de ce qu'il s'était passé ; elle avait encore un poids de cent tonnes imaginaires sur la tête. Elle était devenue folle, le bonheur de cette sortie s'était transformé en cauchemar. Sa crise ne s'arrêtait pas. Le pire, c'est que ce n'était pas que de la comédie. Elle avait vraiment été sonnée par le fait que son âme soit allée dans le corps d'un garçon. Si elle restait dedans pour l'éternité ? Que va-t-elle devenir ? Cela ne se peut pas ! Alors, elle se « vengeait » sur le corps du malheureux garçon, qui n'avait cependant pas l'air de s'y intéresser. Enfin une personne sensée, qui ne s'attarde pas sur les caprices idiots de la fillette. Heureusement, cela n'allait durer qu'un temps, car la personne dont l'âme était allée dans le corps de Machi-sempai pris les choses en mains : sans quoi Hanemi allait détériorer le corps de Yahiro -c'est le nom du type dans lequel la chipie avait atterri-. Cette personne était plutôt mature, surtout quand elle s'approcha de la fillette pour la gronder en tenant son visage :

« Fait pas ça!
dit-elle avec fermeté, On ne t’as jamais dit de pas briser la chose des autres? »

Il y a eu comme un déclic dans la tête de la gamine. Tout s'est arrêté et elle cessa de pleurer. Elle ne pouvait pas devenir complètement un garçon... Oui, c'était impossible... De toute façon, ce n'était que son âme qui était partie dans ce corps... Exact. Elle allait bientôt redevenir la vraie Hanemi. Elle regarda alors le bras du pauvre homme qu'elle avait massacré : il était griffé et des mèches de cheveux vacillaient dessus. Elle était terrifiée. Ce n'était pas elle qui avait fait ça ? C'est horrible... Si c'était quelqu'un d'autre qui avait abimé son corps, elle aurait fait en sorte que le fautif subisse un châtiment... Yahiro allait-il être aussi rancunier ? Pitié, il ne faut pas, non, non, elle ne veut pas ! Ce n'était pas vraiment elle qui avait fait ça ! Hanemi reçu en pleine figure la pire honte de sa vie. Elle se mit à trembler.

« J'ai... Compris... Oui ! Compris... » bafouilla-t-elle. *Concentre-toi sur le parc ! Le parc, bon sang !*

Après un petit moment de calme, elle entendit la fille nommée Enora affirmer le fait qu'elle était Machi. Machi-sempai ! Qui était la fille qui avait pris sa place... Mystère... Tous les autres ont suivi, donnant leur nom. La fillette hésita avant de donner le sien. Elle était cap ou pas cap ? Il le fallait… Elle prit le risque et leva le doigt comme pour dire « oui maîtresse ! ».

« Ici... Hanemi » puis poussa un long soupir.

Elle décida de faire ses excuses à Yahiro. Elle savait dans qui il était parce qu'il l'avait indiqué. En fait, elle ne voulait pas le faire. Elle détestait s'excuser, car généralement la conséquence de ses actes l'indifférait. Dans ce cas pourquoi demander pardon ? Mais, bon, dans ce cas, elle n'avait pas le choix. Elle ne voulait pas finir dans un bagne pour Alice avec en prime des travaux forcés. Elle s'approcha du nouveau Yahiro ; il avait l'apparence d'une petite fille aux longs cheveux gris. Elle prit un oeil déterminé.

« Je m'excuse. J'ai abimé ta chose. Mais tu ne m'enverras pas au bagne, n'est-ce pas ? » articula-t-elle platement en insistant sur le « n'est-ce pas ».

Sans même regarder la réaction du garçon, elle tourna les talons.
Hanemi était rassuré, son avenir était préservé. Le bonheur. Elle avait hâte de se baigner et d'admirer les dauphins, même si elle allait devoir le faire en étant un garçon... Elle chercha vivement le sac de Yahiro et dès qu'elle l'avait trouvé, elle fonça dans les vestiaires hommes, les yeux pétillants. Elle s'enferma dans la cabine la plus proche de la porte. Elle retira les habits du garçon en faisant tout son possible pour ne pas regarder en bas. Elle vida le sac tête en bas pour trouver le maillot de bain ; le slip était noir. Quel manque de gout. C'est sinistre le noir ; surtout pour une journée aussi joyeuse. Elle décida d'utiliser son Alice de Fantaisie pour changer la couleur. Elle imaginait un joli caleçon irisé parsemé d'étoiles. Elle leva la main, fit de drôle de geste... Mais quelque chose ce fit vite ressentir. Hanemi, qui était très forte avec son pouvoir, n'avait pas pu métamorphoser entièrement le maillot... Il était parsemé alors de taches arc-en-ciel avec des étoiles de mer douteuses éparpillées n'importe comment.

*Mon Alice... Marche moins bien que quand je suis Hanemi à 100% ?!*


Zut... Elle avait déjà fait une gaffe, là, c'était la fin des haricots. Elle allait devoir renoncer... Elle fit le même geste de main qu'au début, mais le sens de rotation était inversé. Le slip était redevenu noir ébène. C'était moins une. Le pire aurait été qu'elle soit obligée de s'excuser encore ! Elle allait devoir supporter la sombre couleur... Elle fit une grimace de dégout, s'enroula dans une serviette -qui, heureusement, n'était pas noire, mais uni verte-, puis quitta le vestiaire.

Elle courut jusqu'à la salle principale. Ses yeux se sont écarquillés, sa bouche laissa s'échapper un « ooohooohhhooooh » émerveillé. L'intérieur était immense, avec des dizaines de piscines turquoise qui s'étendaient à perte de vue. Il y avait contre les murs des cascades artificielles qui dégringolaient dans un brouhaha assourdissant dans de petites rivières. Le meilleur était tapis au fond de la salle ; un aquarium géant abritant des dauphins, petits et grands, avec un décor aquatique multicolore. Les enfants étaient enchantés de voir un tel spectacle devant eux. Yahiro/Hanemi bavait presque et ses yeux se paraient d'étoiles.

Hanemi lança derrière elle sa serviette qui gisait désormais sur le sol mouillé. Elle n'attendit pas les autres, prit son élan et plongea tête la première dans l'eau de la plus grande piscine de la salle. Elle était plus grande maintenant et du coup elle n'a eu aucun mal à rebondir sur le fond de la piscine pour remonter à la surface. Ses cheveux maintenant courts faisaient perler des gouttes d'eau. Elle avait toujours été extrêmement à l'aise dans l'eau. Quand on comparait sa façon de nager à celle des dauphins, on ne distinguait pas beaucoup de différence. Elle faisait de l'apnée, tourbillonnait comme une torpille et faisait gicler l'eau quand elle sautait dedans. Toutes les cinq minutes, elle changeait de piscine, allait glisser sur la cascade ou partait admirer les dauphins. C'était comme un cycle.

Pendant qu'elle irradiait de bonheur dans l'eau, la petite ne cherchait pas à voir les autres. Elle jetait de temps en temps un coup d'oeil à Yahiro pour être sûre qu'il ne manigance rien sur elle, ainsi qu'à Enora/Machi-sempai. Elle riait seule. Mais alors qu'elle sortait de l'eau pour surfer sur les cascades, elle entendit son propre corps. Hanemi/Enora était brusquement remontée à la surface ; cette dernière c'est alors retournée pour voir ce qu'il l'avait fait remonter : une vague qui avait de grands yeux ronds et qui souriait. Machi-sempai, qui contemplait le spectacle s'exclama :

"Hey, qu'est-ce que c'est que ça ? Vous avez vu la vague ? Elle sourit !"


Hanemi songea qu'avec son Alice, elle pourrait en faire une encore plus belle. Elle essaya de le faire. Elle a essayé ; car c'est alors qu'elle remarqua que la vague était tombée sur son corps. Quand la vague s'est retirée, le corps d'Hanemi paraissait inerte. Non... Si son corps était gravement endommagé, elle ne pouvait plus retourner dans son corps... Elle serait bloquée dans Yahiro, ce dernier dans Sorcha, celle-ci dans Machi-sempai qui serait prisonnière d'Enora. Non ! Qui est le débile, le macaque endimanché qui avait créé cette vague ?! Ce n'était pas elle, son Alice se déclenche toujours volontairement ; la maitrise de l'eau étant aussi très difficile à réaliser. Elle ne pensât pas que ce fût le parc qui avait préparé une activité qui pourrait tuer un de ses clients...

Machi était là et elle ramena au bord le corps d'Hanemi. La fillette fut horrifiée à la vue de son corps ; pas un geste, les yeux fermés. Elle avait même remarqué que la peau avait légèrement pâlie.

"Eh, ça va ? Tu as avalé de l'eau ?"

[...]
« Elle ne serait quand même pas... ? » constata la jeune fille tremblante.

La petite voulue éloigner cette sombre pensée de sa tête, mais elle n’y arrivait pas. La seule conclusion qu’elle en tirait était : Hanemi/Enora était morte, notre vie est pourrie à jamais. Si elle trouvait le coupable, elle le noierait sous un tsunami avec une eau rose et des poissons scorpions en prime. Elle était rouge pivoine, elle était pleine de rage, elle allait exploser. Elle s’approcha de Machi pour essayer de l’aider.

"L'un d'entre vous possède un alice de l'eau ?"
questionna la sempai en jetant un coup d’œil à tout le monde.

« Pas moi en tout cas. » répondis Hanemi. « Mon Alice est… de fantaisie. Mais ce n’est pas moi qui ai fait ça ! »

Même si elle ignorait quel était l'Alice des autres, elle se sentait coupable. Son Alice avait très bien pu causer une telle pagaille. Pourquoi cette journée commençait-elle comme ça ?! La petite s'empêcha de pleurer. Le coupable se trouvait dans la salle. Il n'y avait qu'eux et les dauphins. Les animaux peuvent-ils avoir un Alice ? Non, c'est impossible... Alors, qui est le fautif ? Elle aimerait pouvoir examiner la scène avec précision pour en tirer une conclusion.

« Si seulement on pouvait remonter le temps pour tout revoir... »

C'était malheureusement inconcevable et la fillette se mit à sangloter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorcha Sheehan
Primaire
Rang Etoilé Zéro
Primaire Rang Etoilé Zéro
avatar

Féminin Nombre de messages : 136
Age : 27

Feuille de personnage
Alice: Matérialisation des rêves
Commentaire:

MessageSujet: Re: Mini-Event ; Chassé Croisé au Parc Aquatique Sam 17 Juil - 3:45

Elle n’avait pas comprise ce que c’était passé ici. Ils étaient sortis pour aller –enfin!- au parc, sans trop se soucier du reste; elle n’accorda même pas une seule pensée au fait que deux personnes devaient avoir des ennuis pour mettre leur maillot. Elle souriait innocemment, l’eau la rendant tellement heureuse qu’elle n’osait émettre le moindre son, faire le moindre mouvement; elle était complètement bouche-bée devant la beauté de la chose. Et les dauphins! Ils n’étaient pas comme elle les imaginait : ils étaient bien mieux! Un seul –enfin, le plus important selon elle pour le moment- problème venait perturber sa visite. Ils n’avaient pas de gilets de sauvetage, de bouées, quelque chose qui vous faisait flotter dans l’eau? Machi devait bien savoir nager, à son âge, mais elle n’était pas certaine que ce genre de chose était censé être inhérent au corps d’une personne. Elle ne voulait pas faire de folies non plus –pas comme celle qui était dans le corps de Yahiro et qui avait, selon son impression du moment, tentée de le défigurer pendant qu’il ne pouvait pas défendre son propre corps. Son déroutement fut encore plus grand lorsqu’elle vit une immense vague d’une drôle d’une drôle de forme s’approcher d’une autre visiteuse du parc : non mais, ça ne se fait pas, d’attaquer comme ça des invités! Bon, ils n’avaient pas payés pour cette sortie, mais cela ne justifiait en rien ces actions.

La peur- elle la prit de force, balaya son étonnement sans toutefois lui permettre de bouger. Ou de parler. Elle voyait les gens autour d’elle s’agiter, parler fort, sortir le corps de l’eau, sous ses yeux terrifiés d’où aucune larme n’osait sortir. Ce n’était pas elle, ce n’était pas sa faute, elle n’avait pas causé la vague : et pourtant, elle sentait la culpabilité la ronger. Parce que pendant un moment, elle avait été heureuse de ne pas avoir été à la place de l’autre. Elle se sentait horrible, comme une vieille mégère. Elle ne souhaitait pas que cela arrive, et restait impuissante, les bras balans, sans rien faire, sans même réfléchir. Ce n’était pas pire que de nuire, que de ne rien faire, de rester neutre lorsque l’on a besoin de votre aide? Mais elle ne savait que faire, était prise au dépourvu : remarquez, dans ce genre de situation, on est rarement prêt à tout affronter.

« Si seulement on pouvait remonter le temps pour tout revoir... »

Son corps, de lui-même, sembla s’emballer. Il connaissait bien ce que cela voulait dire, il comprenait le sens de cette phrase, bien que la fillette, elle, n’en comprenait rien. Elle sentit quelque chose couler entre ses doigts, un hoquet de surprise s’échappant enfin de ses lèvres auparavant fermées avec résignation. Elle avait l’impression que du sable fin s’échappait d’entre ses doigts, lui frôlait la peau des avant-bras pour ensuite tomber en cascade à ses pieds. Sa vue se brouilla un moment, alors qu’une migraine l’envahissait. Qu’avait-elle fait? Rien., Justement; elle ne faisait rien, laissait le flot du temps couler entre ses doigts, les doigts de Machi. Tout semblait s’être figé autour d’elle; les quelques pleurs de certains, les regards hagards des autres.

Autre coup de la migraine, qui la fit se plier en deux, une de ses mains rencontrant le sol pour éviter qu’elle ne s’y retrouver tête la première. Elle releva la tête; lentement, tout se brouillait par saccade, et elle fût effrayée de voir que l’on remettait le corps, apparemment sans vie, dans l’eau. Aucun son n’arriva à sortir de sa bouche, alors qu’elle sentait son propre corps se mouvoir sans son avis; enfin, pas son corps, plutôt celui de Machi. Machi qui contrôlait le temps. Pourquoi contrôlait-elle son Alice, alors? Quoique dans ce cas, contrôler était un bien grand mot. Elle revit, comme dans un cauchemar, la vague revenir sur elle-même, son sourire carnassier semblant lui être dédié. Et elle revit aussi les dauphins, lentement, lentement, le temps revenait en arrière, coulait entre ses doigts sans qu’elle soit capable de le retenir, de l’empêcher de s’arrêter. Elle sentait son cœur battre à la chamade, la panique la traversant alors qu’elle subissait ce supplice, cette longue agonie qu’elle était la seule à voir. Ou l’était-elle? Elle n’aurait sue dire.

Et puis, le moment arriva. Elle se vit prendre le visage de Yahiro –eum, Hanemi- entre ses mains, les mains de Machi, elle se vit être surprise de se voir dans la jolie robe blanche, elle qui ne portait que peu souvent ce genre de vêtements. Elle sentit comme une langueur envahir son corps, son âme, alors qu’elle sentait cette dernière se détacher du corps de Machi. Tout lui semblait aller de plus en plus lentement; comment était-ce possible? Elle sentait qu’une partie d’elle-même, de son âme, était encore dans le corps de Machi, alors que l’autre partie, comme faite de fumée, évoluait dans l’espace sans se soucier des lois de la physique. Elle aperçut l’âme de Yahiro, comme endormie, qui se dirigeait vers son corps. Elle lui attrapa la main, surprise qu’elle soit si froide, si terne et surtout, si légère. Une âme, ça pesait donc si peu? Elle utilisa toute sa force pour exercer une traction sur le corps spectral de Yahiro, l’entrainant dans le corps de Machi alors qu’elle-même le quittait enfin.

Il y eu le noir, et puis ces lumières un peu distantes, comme si on pouvait les atteindre juste en tendant les mains. Des bruits de voix confuses, qui lui faisait tourner la tête. Le temps reprenant son cours, sans elle. Elle regarda son corps, comme si elle le découvrait pour la première fois. Ses membres semblaient un peu moins fermes qu’à l’habitude, mais elle se tenait bien là, droite, un petit sourire timide se tendant vers la réceptionniste. Elle tendit les doigts, ces doigts de fumée blanchâtre, frôlant la peau de sa joue. Pas comme la main du spectre de Yahiro; c’était chaud, accueillant, et ça lui faisait remarquer le vide qu’elle sentait en elle, cette protection qui lui avait été enlevée. C’était comme ça tous les jours, dans le plan éthéré? Elle sentit come une résistance. Là où elle était supposée sentir comme un mou l’invitant à rejoindre le corps, il n’y avait que ce mur solide, ferme. Elle vit son propre sourire s’effacer, ses genoux tomber en premier; son corps s’effaça de sa vue avant qu’elle ne puisse voir son visage tomber contre terre.

C’était donc ça, la mort?

[pour votre information, oui je viens de tuer Sorcha, et oui vous devez recommencer le rp à partir de quand la réceptionniste éternue. Je ne compte pas revenir dans le rp, mais si vous pouviez vous souvenir des événements, ça me ferais plaisir (même si je le saurai jamais). Enfin bon, bon rp, vous êtes gentils hein!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mini-Event ; Chassé Croisé au Parc Aquatique

Revenir en haut Aller en bas

Mini-Event ; Chassé Croisé au Parc Aquatique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• Gakuen Alice RPG • :: Central Town :: 
Parc Aquatique
-