• Gakuen Alice RPG •


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Stupeur et tremblements [PV Enora ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Yahiro Towokaru
Collège; Rang étoilé I
A Kanhaïne ♥
Collège; Rang étoilé IA Kanhaïne ♥
avatar

Masculin Nombre de messages : 338
Age : 28

Feuille de personnage
Alice: Déformation du son.
Commentaire:

MessageSujet: Stupeur et tremblements [PV Enora ♥] Jeu 8 Juil - 13:04

"Haha, vous racontez que des bêtises, nan mais... Ah ?
- Et tu la connais celle-là ? Un kangourou rencontre un autre kangourou, il lui dit "tfais quoi là ?" et l'autre lui réponds "Chui un kangourou, pas un koala", et alors...
- Tais toi, elle est bidon ta blague !
- Ouaais !
- OUaaais !!!
- Mais attendez, j'ai pas fini... Hé oh, Yahiro, ça va ?
- Salut Yahirooo !!"


Un plateau rempli à ras bord dans les mains, Yahiro s'assit au milieu de ses camarades sans un mot et attrapa une frite qu'il mit en bouche sans plus de remords. Il jeta un œil à Cho, son pire ennemi et ex-meilleur copain qui le dévisageait à l'autre bout de la salle, pour se tourna à nouveau vers ses camarades qui avaient repris leurs bavardages incessants. Mais Yahiro, de sa voix autoritaire, finit par y mettre un terme :

"Et les gars, vous avez entendu parler de la maison hantée dehors ?
- Quelle maison hantée ??
demanda un petit nouveau en gémissant.
- Paraît que là-bas, y a une fille trop canon qui joue du violoncelle à longueur de temps, et aussi qu'il y a une masse de grenouilles rouges...
- Et alors, qu'est-ce que ça peut nous faire ton histoire ?
- Attends, le meilleur reste à venir... Il paraît que le fantôme d'une petite fille hante les lieux et qu'il aurait caché un trésor dans les bas fonds.
- Hééé, tu veux pas nous entraîner là dedans quand même ??
- Mais un trésor, c'est pas rien ! Imagine !!"


C'est alors que l'adolescent remarqua sa présence. Enora. Incapable de détourner le regard, Yahiro lui sourit, d'abord béatement, puis stupidement, et enfin avec cet air viril et un peu idiot qui plaît tant aux filles. Il tourna la tête en direction de ses amis qui continuaient de délirer sur ce qu'ils pourraient s'offrir s'ils trouvaient véritablement ce trésor et poursuivit l'air de rien :

"Si je trouvais ce trésor, j'emmènerai la fille de mes rêves dans les étoiles, loin du bruit et de l'agitation, rien que tous les deux.
- Aaaaah, n'importe quoooooooi ! Geeenre t'as une coopine !
- En tout cas, avec ou sans vous, je vais fouiller la maison dénicher ce trésor !"


Soudain un grand se leva de table et le regarda fixement, l'air sombre et abruti.

"D'abord, apporte nous une preuve qu'il y a un trésor. Ensuite on viendra.
- Ah, si vous ne venez pas, je cherche le trésor tout seul.
- Et si tu n'y vas pas d'abord chercher un preuve, tu seras une poule mouillée.
- On parie vingt rabbits que tu n'oseras pas y aller seul !!

- Pari tenu, les abrutis."


Sur ces mots, Yahiro se leva de table et jeta une dernière œillade héroïque en direction de sa belle. Il aurait aimé lui dire "je serai digne de toi, ma douce", mais cela aurait sans doute paru surjoué alors il se contenta de s'en aller la tête haute.

- - - - - - - - -

"Là où le vent crie, frémit, gémit de terrifiante manière, là où la brise tourmente les brins d'herbe et laisse cruellement s'écraser les vagues ondulantes sur les récifs acérés, sur cette colline que tous craignent vit une créature, une chooose dont personne n'a jamais osé s'approcher. Ce monstre se nomme Lulla, le fantôme aux mille visages. "

Le visage de Yahiro apparut alors dans l'obscurité, comme flottant dans le vide. Il ôta sa lampe de poche de son visage tout en riant bêtement alors que ses amis tremblaient et se pissaient dessus.

La colline, à elle seule semblait sinistre. Le clair de lune, en reverbération sur la rivière qui s'écoulait non loin de là, illuminait l'étendue de verdure ondulante. Le vent, sifflant, hurlant, emportant tout sur son passage, redonnait vie à ce macabre paysage. Le ciel semblait agité ce soir-là. Tout laissait penser qu'il se passerait quelque chose d'horrifiant et de sanglant cette nuit.

"Arrête de faire le malin. Vas y et rapporte nous le violon du fantôme !
- Et s'il ne me le donne pas ?
- Bah, c'est des histoires tout ça ! Y a pas de fantômes !
- N'importe quoi ! Rapporte nous une preuve, c'est tout !"


Yahiro les fit taire d'un geste, attrapa la main d'Enora et franchit le portail lugubre.

"Ne t'inquiète pas, je suis sûr que la petite fille est très gentille."

L'enfant et l'adolescente grimpèrent la colline rugissante, les entrailles tordues et la chair de poule apparaissant sur leurs peaux nues. Leurs cheveux s'envolaient sous le souffle du vent, et Yahiro se sentait pousser des ailes. Enora était là, tout près de lui. Avec elle, rien ne pourrait leur arriver. Il se promit cependant d'en prendre soin ; de la protéger au risque de sa propre vie.

De plus près, le manoir était terrifiant. Pas étonnant toutes ces rumeurs horribles lorsque l'on se tenait face à lui. Le monstre, hurlant et vociférant, semblait marcher sous l'ouragan. Ses murs, craquelés et obscurs, ne tenaient debout qu'à l'aide d'un équilibre incertain et pouvaient s'écrouler à tout moment. Yahiro, face à l'entrée de la bête - une porte en métal aux gravures complexes - se dit qu'elle était si massive qu'elle ne pouvait être franchissable. Il apparaissait que s'il touchait la porte, ne serait-ce qu'un instant, la créature qui vivait à l'intérieur se réveillerait. Pire que Cerbère, cette porte était un gardien invincible. Yahiro, avisant une fenêtre ouverte non loin de là, et entraînant Enora à sa suite, pénétra à l'intérieur du manoir secret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enora Myujiku
Lycée;
Rang Etoilé I
Lycée; Rang Etoilé I
avatar

Féminin Nombre de messages : 841
Age : 22

Feuille de personnage
Alice: Annulation des sons
Commentaire:

MessageSujet: Re: Stupeur et tremblements [PV Enora ♥] Jeu 8 Juil - 22:32

    Le bruit. Un son incessant et chaotique, pas comme sa musique. Il lui donnait envie de se boucher les oreilles, de se percer les tympans, de s’enfuir en courant de cette pièce cauchemardesque. Il fallait pourtant qu’elle mange, même si la cantine était un endroit très désagréable.
    Comme à son habitude elle s’était installée avec ses amies -ou plutôt de simples connaissances de sa classe-, à une table près de garçons. Elle entendait vaguement les filles autour d’elle glousser, espérant se faire remarquer par un des prétendants de la table d’à côté. Elle se sentait mal, elle avait trop chaud et sa tête lui tournait. Elle piqua distraitement sa fourchette dans une frite, se demandant s’il ne valait pas mieux s’en aller finalement.


    - …Mais attendez, j'ai pas fini... Hé oh, Yahiro, ça va ?
    - Salut Yahirooo !!


    Un seul nom et elle avait retrouvé toute son attention. Elle avait brusquement relevé la tête, observant le garçon qui venait d’arriver près de sa table. Yahiro. Il était beau quand même. Grand, fin, blond, il avait tout pour plaire. En tout cas, tout pour plaire à Enora. La jeune fille rougit avant de remarquer le regard insistant de ses pseudos amies à ses côtés. En se concentrant elle se força à regarder ailleurs, laissant les filles ragoter à son sujet à voix basse.


    - Et les gars, vous avez entendu parler de la maison hantée dehors ?

    Une maison hanté ? Ah oui, celle sur la colline… Rien qu’à la regarder elle lui donnait froid dans le dos.

    - Quelle maison hantée ?? demanda un petit nouveau en gémissant.
    - Paraît que là-bas, y a une fille trop canon qui joue du violoncelle à longueur de temps, et aussi qu'il y a une masse de grenouilles rouges...
    - Et alors, qu'est-ce que ça peut nous faire ton histoire ?
    - Attends, le meilleur reste à venir... Il paraît que le fantôme d'une petite fille hante les lieux et qu'il aurait caché un trésor dans les bas fonds.
    - Hééé, tu veux pas nous entraîner là dedans quand même ??
    - Mais un trésor, c'est pas rien ! Imagine !!



    Décidément ce manoir faisait vraiment peur… On avait beau lui dire que les fantômes n’existaient pas, Enora ne pouvait pas s’empêcher d’y penser. Des revenants, des vrais, des enterrés qui revenaient vivre dans le monde des humains. C’était quand même terrifiant. L’adolescente vérifia que ses connaissances étaient bien occupées pour jeter un nouveau coup d’œil au garçon. Qui la regardait aussi, un peu bêtement d’abord puis d’un air vraiment adorable. La jeune fille se détourna à nouveau.

    - Si je trouvais ce trésor, j'emmènerai la fille de mes rêves dans les étoiles, loin du bruit et de l'agitation, rien que tous les deux.
    - Aaaaah, n'importe quoooooooi ! Geeenre t'as une coopine !
    - En tout cas, avec ou sans vous, je vais fouiller la maison dénicher ce trésor !

    Le fille de ses rêves… Enora se demandait qui ça pouvait bien être. Si seulement ça pouvait être elle, si seulement il pouvait l’emmener loin de tout ce brouhaha… mais il ne fallait pas trop espérer non plus. Un soupir lui échappa. Un raclement de chaise la ramena à la réalité. Un garçon assez grand venait de se lever et regardait Yahiro avec un air idiot.

    - D'abord, apporte nous une preuve qu'il y a un trésor. Ensuite on viendra.
    - Ah, si vous ne venez pas, je cherche le trésor tout seul.
    - Et si tu n'y vas pas d'abord chercher un preuve, tu seras une poule mouillée.
    - On parie vingt rabbits que tu n'oseras pas y aller seul !!

    - Pari tenu, les abrutis.

    Et sur ces mots il s’était levée, l’avait vaguement regardé et était parti la tête haute.

    *La classe…*

    - - - - - - - - -


    "Là où le vent crie, frémit, gémit de terrifiante manière, là où la brise tourmente les brins d'herbe et laisse cruellement s'écraser les vagues ondulantes sur les récifs acérés, sur cette colline que tous craignent vit une créature, une chooose dont personne n'a jamais osé s'approcher. Ce monstre se nomme Lulla, le fantôme aux mille visages. "


    Enora écoutait. Les fantômes lui faisaient peur mais elle trouvait les histoires de ce genre un peu idiote. Elle observa les autres trembler en riant tout bas. Ils étaient ridicules… Lentement elle se laissa emporter par ses pensées avant d’être « réveillée » par des voix.

    - Arrête de faire le malin. Vas y et rapporte nous le violon du fantôme !
    - Et s'il ne me le donne pas ?
    - Bah, c'est des histoires tout ça ! Y a pas de fantômes !
    - N'importe quoi ! Rapporte nous une preuve, c'est tout !



    Juste après cet échange la jeune fille sentit la main de Yahiro se blottir dans la sienne et l’emmener derrière le portail vers la maison noire. Enora était contente mais elle ne pu s’empêcher de grimacer. Et s’il y avait vraiment des fantômes dans cette maison ?

    - Ne t'inquiète pas, je suis sûr que la petite fille est très gentille.

    La voix était presque couverte par le vent et elle dû tendre l’oreille pour entendre les paroles du jeune homme. Il la rassurait un peu, quoi qu’il arrive il serait là. Au fur et à mesure qu’ils montaient la colline le froid commença à se faire sentir. L’adolescente frissonna et en arrivant devant l’immense bâtisse elle ouvrit des yeux ronds. Vu de plus près elle était réellement terrifiante. Le vent sifflait, virant vers les aigus, frappant avec force les murs du manoir. La porte en elle-même faisait peur et Enora ne rentrerait pas par là, c’était sûr et certain. Le jeune garçon observa les environs et s’avança vers une fenêtre ouverte. La jeune fille le regarda passer et l’attendre en souriant.

    - Heu… T’es sûr…

    Puis en reprenant un peu de courage elle enjamba à son tour la fenêtre. L’intérieur était aussi sombre que la façade et elle sortit sa lampe de poche de son sac. La lumière se propagea dans la pièce comme une douce lueur qui rendit l’endroit moins effrayant. Les meubles avaient l’air très anciens, en bois et usés. Au fond de la pièce une porte était entrouverte, menant certainement vers un couloir ou vers un escalier.

    - Tu viens ? Si on doit trouver un fantôme, un violon, et le rapporter on a intérêt à se dépêcher !

    Elle avança d’un pas en tremblant un peu puis avança encore d’un autre pas jusqu’à se retrouver au bout de la pièce. Elle n’avait plus qu’à attendre que Yahiro la rejoigne pour que la séance de terreur commence.

_________________
I'm a little princess of song ♫

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yahiro Towokaru
Collège; Rang étoilé I
A Kanhaïne ♥
Collège; Rang étoilé IA Kanhaïne ♥
avatar

Masculin Nombre de messages : 338
Age : 28

Feuille de personnage
Alice: Déformation du son.
Commentaire:

MessageSujet: Re: Stupeur et tremblements [PV Enora ♥] Mer 28 Juil - 17:13

[<< à écouter en même temps >>]

Le silence. Yahiro avait refermé la fenêtre derrière eux et plus aucun son ne filtrait alors. Le garçon n'osa plus bouger un instant, puis se ressaisit. Le sol craquait sous ses pieds. Il suivit la lumière de la lampe de poche d'Enora et la rejoignit en regardant tout autour de lui. Les murs étaient tapissés d'un vieux papier peint aux couleurs ternies par le temps et le parquet fabriqué en de fines lattes de bois qui gondolaient légèrement. Un miroir désuet aux rebords travaillés reflétait sa silhouette surprise et le vieux mobilier aux formes surannées tout autour. Du plafond pendaient une ou deux toiles d'araignées bien installées.

Yahiro aurait voulu se rendre tout petit. Il se sentait un peu honteux de s'introduire ainsi dans l'intimité de ce lieu, de se faire violeur d'une maison qui vivait bien mieux sans la présence d'un humain tel que lui. Et s'ils croisaient quelqu'un ici ? Il imaginait un vieil homme prostré dans sa chaise à bascule, à attendre la mort en reclu, loin du monde et de son agitation. Comment expliquer leur présence alors ? Non, impossible que quiconque vive ici. C'était bien trop sale, bien trop pourri. Ca sentait le chat et le silence paraissait bien plus effrayant que le vent hurlant au dehors. Parfois, un courant d'air glissait sous les portes et faisait gémir le bois.

Yahiro, prenant son courage à deux mains, poussa la porte du bout des doigts, reprit la main d'Enora dans la sienne et s'aventura dans le couloir, son ombre se détachant de lui sur le mur, comme une nouvelle présence.

Soudain, une musique de violon se fit entendre. La mélodie était douce, légèrement emportée à certains moments, et passionnée. Yahiro sentit des frissons remonter dans sa nuque.

"Ecoute... "

Impossible de savoir d'où venait ce son, aussi étrange que familier. Il tendit l'oreille, ferma les yeux, laissant tous ses sens s'éveiller au contact de l'obscurité et de l'air. Le garçon s'abandonna à la musique, l'écoutant se confier à lui et lui indiquer le chemin à suivre. Ses pieds avancèrent sans qu'il ne leur en donnèrent l'ordre, attirant les deux enfants jusqu'aux marches qui menaient au premier étage.

"Je t'en prie." murmura le garçon en invitant la jeune fille à monter les marches avant lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enora Myujiku
Lycée;
Rang Etoilé I
Lycée; Rang Etoilé I
avatar

Féminin Nombre de messages : 841
Age : 22

Feuille de personnage
Alice: Annulation des sons
Commentaire:

MessageSujet: Re: Stupeur et tremblements [PV Enora ♥] Jeu 29 Juil - 22:25

    Le jeune homme avait observé la pièce en silence, semblant hésiter à poursuivre la visite des lieux. S’il abandonnait ici, Enora se jura de le maudire pour le restant de ses jours. Bien heureusement, l’adolescent ne tarda pas à la rejoindre s’emparant à nouveau de sa main. En entrant dans le couloir, Yahiro sembla absent durant quelques secondes, comme transporté par quelque chose d’invisible, avant de prendre la parole.

    - Écoute…

    La jeune fille le regarda, perplexe, avant de se concentrer sur les bruits provenant du manoir. Tout d’abord elle entendit toutes ces choses qu’on peut percevoir dans une vieille demeure, le craquement du bois, le grincement d’une vieille porte, la plomberie rouillée par le temps. Puis en tendant l’oreille un peu plus elle l’entendit. Le son d’un violon, doux et mélancolique à la fois, transportant n’importe qui dans un monde de rêve passionnant. Une vague pression sur sa main la réveilla et elle remarqua que le garçon avait repris son chemin, les menant vers l’escalier. Une fois arrivé, Yahiro se recula légèrement

    - Je t’en prie.

    Les paroles avaient été murmurées, comme pour ne pas déranger les fantômes de la maison. En levant les yeux vers l’étage plongé dans l’obscurité, Enora se demanda si c’était vraiment une faveur qu’il lui faisait. Enfin bon, c’était elle l’aînée à la base.

    - Merci…

    Elle passa donc devant le jeune homme et commença l’ascension des marches. A chaque pas elle avait la désagréable impression que l’escalier allait s’écrouler sous ses pieds, ça semblait si peu solide… En franchissant le dernier palier elle poussa un léger soupir de soulagement avant de se concentrer à nouveau sur la mélodie du violon. Elle venait de devant eux, c’était certain, mais en face des deux jeunes gens se dressaient deux portes.

    - Hum… Bien sûr ça aurait été trop simple s’il n’y avait eu qu’une porte, le fantôme ne doit pas vouloir être trouvé facilement…

    Bizarrement elle commençait à se prendre au jeu, elle avait envie de trouver cette fillette jouant du violon même si l’idée de découvrir un revenant lui donnait toujours la chair de poule. A vrai dire c’était assez… excitant. En penchant la tête sur le côté elle regarda fixement les deux portes, en proie à une intense réflexion.

    - Voyons, laquelle prendre… Tu veux choisir ? Je pencherais pour celle de gauche mais c’est vraiment du hasard alors si tu as une idée plus sûre ça me va aussi.

    La jeune fille hocha la tête puis se mit à faire les cents pas tout en parlant.

    - En plus, si ça se trouve, peut-être que tout le monde serait attirer par la porte de gauche alors qu’en réalité il faut prendre celle de droite. C’est vraiment complexe comme problème en fin de compte.

    Un craquement sonore l’interrompit et Enora fila se réfugier dans un coin sombre du palier. C’était certainement le bois comme d’habitude mais ça l’avait tellement surprise… Elle se laissa tomber au sol et se roula en boule comme elle le faisait quand elle était petite. Doucement elle murmura.

    - Désolée… Je crois que j’ai un peu peur en fait…

    Elle laissa ses yeux se perdre dans les imperfections du parquet, se demandant ce que Yahiro pensait d’elle, maintenant…

_________________
I'm a little princess of song ♫

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Stupeur et tremblements [PV Enora ♥]

Revenir en haut Aller en bas

Stupeur et tremblements [PV Enora ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• Gakuen Alice RPG • :: Central Town :: 
Manoir Secret
-