• Gakuen Alice RPG •


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Présentation de Shizue [finie!]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Shizue Nato
Lycée;
Rang Etoilé III
Lycée;Rang Etoilé III
avatar

Féminin Nombre de messages : 8
Age : 28

MessageSujet: Présentation de Shizue [finie!] Dim 29 Aoû - 0:54

• Identité

  • / Nom : Nato
  • / Prénom : Shizue
  • / Âge et date de naissance : 17 ans (née le 12 décembre)
  • / Niveau : G
  • / Alice : Sublimation (elle transforme les solides en gaz)
  • / Forme d'Alice : Limité
  • / Type d'Alice : Latent / Spécial (j'aurais peut-être besoin d'aide là ^^')



• Caractère

  • / Qualités et défauts : Shizue est une personne d'apparence normale. Elle est très polie, assez gentille. Attentive en classe, les professeurs l'apprécient. Elle sait écouter les autres et parle d'une voix chaude qui sait tout faire : expliquer, réconforter, réprimander. Fidèle et très courageuse, elle ne lâche rien quand il s'agit de se battre. Elle est plutôt têtue mais heureusement ce trait est adoucie par son esprit vif, qui sait parfaitement analyser une situation. Elle possède une grande faculté d'adaptation et un caractère fort, droit. Elle est appréciée de beaucoup, même si certains n'aime pas vraiment sa manière d'être. En effet, elle est très respectueuse de l'autorité, elle est attentive à ce que chacun reste dans le droit chemin. Si elle n'aime pas les responsabilité, elle les endossera quand même pour aider les autres. Elle n'est ni timide ni extravertie. Si on ne lui parle pas, elle ne parlera pas et si on lui parle, elle répondra. Courageuse et impétueuse, son respect de l'autorité ne l'empêche pas de sortir des sentiers battus pour une raison quelconque (autant pour s'amuser que pour aider quelqu'un) Son moto : Ce qui est ignoré n'est jamais reproché.
    Le seul vrai problème avec Shizue est qu'elle peut se mettre en colère à une vitesse incroyable. Si jamais elle sent le besoin de corriger quelqu'un, elle ne gênera pas. Elle ne contrôle pas toujours son Alice, ce qui met en danger les autres. Si bien que malgré le fait qu'elle soit très gentille, elle préfère ne pas trop s'approcher des autres. De plus, le fait que sa vie soit limité par son Alice, elle ne veut pas rendre quelqu'un malheureux si jamais elle devait disparaitre. Bref, elle est assez solitaire.
    Chacun la voit un peu comme une grande sœur qui est toujours là pour les aider. Shizue attends toujours celui ou celle qui viendra l'aider elle. Pour l'instant, elle se dévoue, en espérant récolter ce qu'elle sème.

  • / Aime - n'aime pas : Elle aime les plaisirs simples, comme manger, prendre un bon bain chaud ou encore écouter de la musique. Assez enthousiaste, il lui faut peu pour s'engager dans un projet (elle a tendance à donner sa parole à tout le monde d'ailleurs et à se trouver débordée). Elle aime commencer quelque chose, mais rarement le finir. Aider les gens est une tendance naturelle et aller contre les règles de l'école lui donne des frissons. Elle qui est si respectueuse de l'autorité adore braver le règlement. Shizue apprécie les personnes sincères, douces. Mais elle déteste les gens qui font du mal aux autres, qui sont médisants ou encore lâches ou arrogants. Elle réserve aux pires son châtiment préféré : l'évaporation d'une bonne touffe de cheveux, qui fait apparaitre un carré disgracieux de peau sur le crâne de ladite personne. Elle aime les beaux garçons, comme toutes les filles, mais cela s'arrête là. Elle n'est pas du genre à les mater sans cesse ou à les embêter. De toute façon, pour qu'elle tombe vraiment amoureuse, il faudrait qu'il y en ait un qui s'intéresse vraiment à elle.
    Enfin, la chose la plus importante à ses yeux, après l'Académie, est son petit frère, qui a actuellement 10 ans et qui est au niveau B.

  • / Ce qu'elle pense de l'école : De nature assez curieuse et intéressée par les études, Shizue s'est plongée dans l'histoire de l'Académie, dès qu'elle en entendit les premières rumeurs à son arrivée. Elle est fascinée par ce que certaines personnes ont accompli. L'Académie étant le lieu où elle vit depuis bien longtemps avec son petit frère, elle ferait n'importe quoi pour la préserver, pour que chaque personne puisse garder un bon souvenir de ce lieu. Bref, l'Académie représente sa famille et elle donnerait sa vie pour la protéger.



• Physique

  • / Portrait physique (allure générale et visage) : Shizue est une jeune fille assez grande pour son âge. Avec son mètre soixante-quatre, elle est presque aussi grande que la plupart des garçons. Mais elle n'a rien des formes pulpeuses qu'ils apprécient. Elle a un corps droit avec des angles secs et des os presque saillants. Ses attributs féminins sont assez négligeables, surtout par rapport à certaines de ses camarades. Mais heureusement, Shizue peut compter sur une fine musculature pour adoucir un peu sa physionomie si dure. Non pas qu'elle ressemble à un joueur de boxe. Ses muscles sont longilignes et ne la dote pas d'une force extraordinaire (ce qui ne veut pas dire que si elle vous met un coup de poing, vous ne sentirez rien, au contraire). Sa peau est pâle mais peut tout de même bronzer sans trop qu'elle rougisse avant.
    Son visage est assez long et à tendance triangulaire. Pour autant, son menton n'en est pas trop saillant. Il est presque rond, comme pour rendre son visage plus harmonieux. Shizue n'est pas forcément très belle. Sa bouche est d'une jolie couleur rose plutôt discrète. Quand à son nez, il est assez passe-partout et on l'oublie aisément. Le point le plus intéressant est très certainement son regard ou plutôt ses yeux. Elle possède deux (Wouah >_>) pupilles d'une étrange couleur bleu-grise. Ses paupières affinent ses yeux, donnant un air mystérieux à son regard. La forme de ses sourcils lui donne un air un peu vulnérable, ce qui trompe parfois les gens. Enfin, une chevelure d'un brun-noir classique entoure son visage. Sa coupe n'a rien d'extraordinaire.
    Au niveau vestimentaire, Shizue est très stricte. C'est-à-dire qu'elle porte l'uniforme tel qu'il devrait être, tout boutonné, la jupe à la bonne longueur, ect. La seule fantaisie qu'elle se permet est sa boucle d'oreille qui limite son Alice.



• Histoire

  • / Son passé :
    Shizue est née dans une famille des plus banales. Aucun de ses parents ne possédaient d'Alice. En revanche ses quatre grands-parents en possédaient tous. Si bien que sa naissance fut comme une concentration d'Alice. Et bien que tout ses grands-parents aient un Alice Diffus, Shizue eut la malchance de naitre avec un Alice qui limitait sa vie. Pourtant, cela ne l'empêcha de vivre une enfance des plus heureuse avec sa famille. Elle était d'une vivacité étonnante et elle faisait le plaisir de tous. Elle grandit tranquillement, sans être embêtée par quoique ce soit, jusqu'à l'âge de 6 ans. Elle avait appris de ses parents la bonté, l'entraide, la joie, la douceur et le courage. Ils étaient confortablement niché dans leur petite maison à la campagne et la seule chose qui vint troubler leur existence fut... la naissance de son petit frère.
    Souvent, les ainés sont frustrés par la venue de leur petit frère ou sœur car l'attention qui était sur eux se reporte alors au nouvel arrivant. Mais Shizue avait été si bien élevé qu'elle ne causa jamais ce problème à ses parents. Au contraire, cette nouvelle la réjouit plus que tout. Elle voulut aider à tout les préparatifs d'arrivée du bébé, prêta volontiers la moitié de sa chambre pour le futur bébé. Bref, elle attendait avec impatience la venue de ce cher parent.

    La grossesse se passa sans mal et le ventre de sa mère grossit et grossit. Shizue aimait particulièrement sentir lorsque le bébé donnait un coup de pied. Elle avait alors l'impression qu'il était tout près et qu'il avait envie de sortir pour la rencontrer aussi. Lorsque sa mère perdit les eaux, son père était prêt et toute la famille fut emmenée illico presto à l'hôpital. Shizue et son père attendirent en salle d'attente. Et attendirent. Le matin, l'après-midi passa. La nuit vint. Et passa à son tour. Shizue était étonnée, elle ne pensait pas qu'un accouchement prenait autant de temps. Ce n'est qu'aux premières lueurs du matin qu'un médecin exténué vint les trouver et prit son père à l'écart. Mais malgré elle, Shizue entendit quelques paroles.


    "...Très difficile...Perdu beaucoup de sang...Bébé sauvé...Pas réussi...Désolé..."

    Son père était sous le choc et Shizue avait un mauvais pressentiment. Qu'est-ce qu'il se passait? Elle rejoignit son père et tira sur sa manche.

    "Ou sont maman et Bébé?"

    Il la regarda avec de grands yeux, larmoyants. Mais il se retint et s'agenouilla, posant ses bras sur ses épaules. Et à ce moment, Shizue sut qu'elle se souviendrait toute sa vie de ce moment.

    "Bébé va bien... Maman... Maman est partie très loin. Elle ne reviendra pas.
    -... Tu veux dire que Maman est morte?"

    Les mots semblèrent choquer son père. Celui-ci regarda sa fille et vit que son regard courageux était déjà mature. Elle avait déjà encaissé la nouvelle, et même mieux que lui. Pourtant, il lisait beaucoup de tristesse dans ce regard. Qu'allait-elle donc devenir sans mère? Et son petit frère?

    "Oui ma chérie."

    Et ils fondirent tout les deux en larmes, pleurant dans les bras l'un de l'autre, se soutenant mutuellement dans cette épreuve. Et lorsque l'infirmière leur apporta le bébé, ils pleurèrent encore plus, mais de joie. Shizue se souvient encore aujourd'hui de cette sensation que d'être à la fois la personne la plus triste et la plus heureuse du monde. Son père appela son petit frère Kazuo.

    Et la vie reprit son cours normal. Enfin, aussi normale qu'elle puisse l'être après un tel évènement. Shizue, malgré son jeune âge, devint une petite maman pour Kazuo, grandissait mentalement plus vite que tout ses camarades. Cette mort lui avait fait réaliser quelque chose. Lorsque l'ont meurt, on fait souffrir les gens que l'on laisse derrière soi. Et Shizue, de manière pragmatique, se coupa des autres. Elle avait peur de mourir elle aussi et de faire pleurer les gens.

    Alors qu'elle avait douze ans et son petit frère six, elle vit la chose la plus étonnante de sa vie (jusque là). Kazuo semblait jouer avec le vent. Elle le vit créer une petite tornade devant ses yeux. Elle en fut tout proprement ébahie. Et demanda conseil à son père. Celui-ci n'était désormais plus que l'ombre de l'homme qu'il était avant. La mort de sa femme l'avait plongé dans une sorte de dépression et il n'arrivait plus à s'en sortir. Depuis récemment, il était au chômage et ne savait plus comment faire pour rentrer de l'argent. Lorsqu'elle lui expliqua l'incident, son regard devint bizarre.


    "Je vois... Je vais faire ce qu'il faut, ne t'inquiète pas."

    Deux jours après, une escouade venait de l'Académie pour prendre le jeune garçon. Mais Shizue, qui n'était au courant de rien protesta.

    "Mais où est-ce que vous l'emmenez? Vous n'avez pas le droit!"

    Son père agrippa, l'empêchant de rejoindre Kazuo.

    "Lâche-moi Oto-san! Ils vont emmener Kazuo!!
    -Bah, qu'il s'en aille, c'est de sa faute si ma Niki chérie est morte! Qu'il s'en aille et qu'il nous rapporte de l'argent! C'est la seule chose qu'il peut faire ce sale gamin!
    -Mais n'importe quoi!! Lâche-moi!!"

    Et à ces mots, les doigts qui la tenaient furent comme dépouillés de leur peau. Son père la lâcha en criant, les doigts en sang. Elle ne se retourna pas et sauta vers son petit frère.


    "Ne touchez pas Kazuo! Je ne vous laisserai pas l'emmener loin de moi!"

    Shizue n'avait pas oublié la peine infligée par la mort de sa mère. Elle ne souhaitait pas voir son cher petit frère emmené loin, dans un lieu qu'elle ne connaissait pas. Mais alors qu'elle parlait, elle sentit monter en elle une grande fatigue.

    Quelques jours plus tard, Shizue et Kazuo étaient bien inscrit à l'Académie. Shizue avait apprit toute l'histoire autour des Alices et avait par la même occasion découvert le sien : celui de transformer les solides en gaz. Ce qu'elle avait d'ailleurs fait à son père en évaporant la peau de ses doigts. Mais elle avait également appris que son Alice devait être utilisé avec parcimonie et prudence. Non seulement c'était un Alice avec un terrible pouvoir, capable de tuer quelqu'un aisément, mais en plus, son utilisation lui soutirait peu à peu ses forces vitales. Elle se demandait sincèrement si c'était un cadeau ou pas...


    Notre jeune héroïne (du moins pour le temps de cette présentation) eut du mal à se faire à l'Académie au début. Habituée à être plutôt libre et à s'occuper d'une maison, elle ne supportait pas d'être enfermée (même si sa prison était immense) et que l'on fasse tout à sa place. Elle aidait régulièrement le robot dans le dortoir, se faisant souvent huer pour cela. La plupart des élèves était là depuis longtemps et ils étaient habitués à ce qu'on serve leur repas tout fait, que l'argent tombe du ciel. Alors que Shizue venait d'une famille pauvre. Elle s'était même occupée récemment du budget familial. Bref, elle se sentait en décalage avec ses gamins de douze ans. Elle avait l'impression d'en avoir dix de plus au moins. Son visage sérieux et son attitude attentive en classe ne lui attirèrent pas beaucoup d'admirateurs d'ailleurs. Shizue était complètement déconnectée de sa classe.

    Si bien qu'elle se mit un peu à "péter les plombs". Elle commença à faire le souk en classe, répondant de plus en plus effrontément aux gens, qu'ils soient adultes ou pas. Ses escapades nocturnes (et diurnes par la même occasion) devinrent célèbres et on ne compta bientôt plus la quantité de ses punitions. La parfaite élève devenaient une vraie rebelle. Et par là-même, elle développa sa capacité à s'énerver en un quart de seconde. Mais il y avait un problème beaucoup plus grave que sa rébellion. Avec l'apparition de ses soudaines colères, le petit contrôle qu'elle avait commencé à exercer sur son pouvoir s'évapora très rapidement et elle avait tendance à le relâcher malencontreusement, manquant souvent de blesser des gens et détruisant le matériel scolaire allègrement.

    Mais sa chance qui lui avait jusque-là évité de faire du mal à quelqu'un ne pouvait durer éternellement. Cela faisait déjà un an que Shizue bravait tout les interdits et de sérieuses menaces pesaient sur elle, vu qu'elle commençait sérieusement à agacer tout le monde. Mais une seule chose aurait pu la faire changer d'attitude.

    Ce jour-là, Shizue avait décidé, sur un coup de tête d'ailleurs, de sécher les cours et d'aller rendre visite à son petit frère. Elle ne chercha même pas à se cacher, provoquant le maximum de gens, qui tentaient de l'arrêter, faisant bien entendu monter la sauce. Dès que la moutarde lui piquerait le nez, elle exploserait. Et elle sentait déjà ses cils nasaux frétiller à cause de l'épice bouillante dans son corps.

    "Hey là, Nato-san, arrêtez-vous!"

    Tout les surveillants la connaissaient par cœur, à force de l'attraper dans tout les recoins de l'école. Elle avait maintenant rameuté cinq d'entre eux, qui tentaient de l'entourer pour qu'elle s'arrête. Et ça y est, c'était parti.

    "Laissez-moi passer!
    -Retournez en classe mademoiselle, vous n'avez rien à faire ici.
    -J'ai dit laissez-moi passer ou vous pourrez dire adieu à vos mains!"

    Elle sentait déjà son Alice s'agiter, tout son corps s'enflammant. C'était douloureux, mais encore supportable. L'idée de bruler sa vie ne la faisait pas ciller. Au point où elle en était...
    Lorsqu'elle sentit une main se poser sur son bras, elle n'hésita pas et se retourna pour agripper l'imbécile qui avait osé la toucher. Mais ce n'était pas un surveillant. Elle découvrit avec stupeur la petite bouille adorable de Kazuo. Son cœur se brisa instantanément. Son Alice était activé et elle n'arrivait pas à se contrôler. Son bras allait partir en fumée.


    *Pas lui!*

    Heureusement, rien ne se passa. Une autre main s'était posée sur elle. Une main chaude et rassurante. Elle leva les yeux pour trouver ceux de Mikan, une femme de chambre, célèbre pour son Alice de nullification.

    "Heureusement que j'étais là..."

    L'incident fut alors clos. Mais il laissa une trace indélébile sur Shizue. Elle fut sous le choc de ce qu'elle avait failli faire pendant presque deux jours. Elle s'enferma dans sa chambre (où elle avait été consignée, de toute manière) et fit les quatre cents pas, le remords la poignardant à chaque fois qu'elle posait un pied par terre. Elle ne mangea pas, ne but presque rien et ne dormit pas beaucoup. En deux jours, elle comprit sa folie, son idiotie. Et elle prit un tournant radical.
    Lorsqu'elle ressortit de sa chambre (elle était restée enfermée, subissant la punition, au lieu de s'échapper comme elle l'aurait fait autrefois), elle était de nouveau la mature et douce fille qui était entrée à l'Académie. Elle avait enfin compris que tout ses gens n'étaient pas ses ennemis, mais plutôt des gens qui ne voulaient que son bien. A elle de leur retourner la pareille. Les jours qui suivirent, elle écrivit des lettres d'excuse à beaucoup de gens et s'excusa même publiquement devant toute sa classe. Et tous s'accordèrent pour dire qu'elle avait changé. Elle alla remercier personnellement Mikan Sakura de son geste, qui l'avait fait échapper à la pire chose qu'elle aurait pu faire. Et enfin, en tout dernier, elle se rendit dans le bureau du directeur. Là, elle s'agenouilla et présenta humblement ses excuses, avant de lui faire la demande d'un limitateur d'Alice. Celui-ci est un peu spécial. Étant donné qu'elle l'a posé elle-même, elle est libre de le retirer quand elle le souhaite. Néanmoins, elle ne l'a encore jamais fait depuis qu'elle l'a eu.

    Depuis ce jour, Shizue s'intégra très bien dans sa classe, même si elle n'y a pas de vrais amis. Elle les voit plutôt comme ses enfants ou encore comme frères et sœurs. Mais on n'eut plus jamais aucun problème avec elle. Elle continua ses petites escapades, mais celles-ci se faisaient à couvert cette fois-ci et rarement durant les heures de cours. Chacun s'accorde à dire qu'elle est charmante et qu'elle aurait surement une place dans l'Académie après sa graduation, tant elle est chez elle ici.

  • / Famille :

    Mère - Morte
    -Sans Alice

    Père - 36 ans
    -Sans Alice

    Kazuo(petit frère) - 11 ans
    Alice : Contrôle de l'air (Diffus)

  • / Aspirations : Protéger Kazuo et l'Académie d'Alice.


• Hors jeu

  • Pseudo : Nommez-moi, je suis sans surnom ; (
  • Âge : 19 piges
  • Comment avez vous découvert le forum ? Google est mon ami :o
  • Votre avis, sur celui ci, et suggestions : Pas encore, il me faut un peu de temps pour voir tout le forum ect ^^
  • 1 + 1 = ? Vrai :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yutsuki Hiu
Esclave Personnel de Kao;
Geekie irrécupérable.
Esclave Personnel de Kao; Geekie irrécupérable.
avatar

Féminin Nombre de messages : 555
Age : 23

Feuille de personnage
Alice:
Commentaire:

MessageSujet: Re: Présentation de Shizue [finie!] Mer 1 Sep - 22:05

Bon, la fiche n'a aucun problème, donc je la valide owo
Je dirais alice de type latent plutôt que spécial~
Rang étoilé III chambre o1 avec... un gars qui est plus venu depuis son inscription ô_è" j'en parlerais avec Nanakoo-Chan~

Bon je vais manger et je mets tout à jours!
_________________

by Himaruya Hidekaz~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Présentation de Shizue [finie!]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• Gakuen Alice RPG • :: Premiers Pas :: 
Fiche de présentation
 :: 
— Fiches Classées
-